Microsoft livre le SP2 de Windows Vista et Server 2008

Logiciels

Le nouveau service pack corrige les habituels bugs et faille de sécurité. Pour Vista, le SP2 promet surtout la gestion du Bluray et du Bluetooth 2.1.

A l’heure où les regards se tournent vers Windows 7, Microsoft vient de livrer le service pack 2 (SP2) de Windows Vista et Windows Server 2008. Trois mois après la livraison de la versionrelease candidate fournie aux membres (développeurs, testeurs) des réseaux MSDN et Technet, l’éditeur rend donc disponible la version finale du SP2 pour les éditions 32 et 64 bits .

Pour le moment, le SP2 des deux OS est uniquement proposé à partir du centre de téléchargement de Microsoft (notamment sous forme d’une image ISO pour les deux systèmes disponible en anglais, allemand, français, japonais et espagnol). La mise à jour via les services Windows Update arrivera plus tard, aucune date n’étant avancée. A noter que le SP2 ne peut s’installer que sur les système déjà à jour du SP1.

Cette nouvelle mouture des systèmes d’exploitation compile l’ensemble des correctifs édités depuis le SP1 sorti il y a plus d’un an. Surtout, la mise à jour améliore la prise en charge de nouveaux matériels et protocoles. Ainsi, le SP2 devrait désormais autoriser la gravure des disques de haute capacité Bluray (notamment depuis le gestionnaire de fichiers Explorer) et supporte le Bluetooth 2.1. Des fonctionnalités jusqu’à présent proposées de manière indépendante à travers les offres Features Pack (for Stockage, for Wireless).

Autres améliorations : les processeurs VIA nano sont désormais supportés dans l’édition 64 bits et le moteur d’indexation Windows Search passe en version 4.0.

Le SP2 de Windows Server 2008 apporte l’environnement virtualisé Hyper-V sous forme de fonctionnalités intégrées. La gestion de l’alimentation des serveurs et postes de travail devrait également s’en trouver améliorée. Enfin, le SP2 permettra de retrouver l’entière compatibilité descendante des clés de licence Terminal Server.

Avec le SP2, Microsoft espère probablement attirer l’attention des entreprises réticentes pour les inciter à migrer sur Vista. Mais l’arrivée annoncée pour la fin de l’année de Windows 7 risque de mettre un sérieux coup de frein à cette stratégie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur