Microsoft rejoint l’Open Data Center Alliance

Cloud

Microsoft veut faire profiter les opérateur de datacenters de son expérience dans la construction d’infrastructures massives pour le cloud… ou assurer la promotion d’Azure !

Microsoft rejoint l’ODCA, l’Open Data Center Alliance, une organisation qui vise à promouvoir un datacenter ouvert et interopérable. Une démarche qui pourrait surprendre de prime abord… Ce serait cependant oublier que c’est Intel qui est à l’origine de ce projet, lequel réunit de nombreux acteurs du marché autour d’entreprises qui opèrent des datacenters.

Plus de 300 entreprises sont membres de l’ODCA. Parmi elles, des ‘clients’ comme BMW, Capgemini, Deutsche Bank, Disney Technologies, Lockheed Martin, Marriott ou UBS, qui sont membres du comité exécutif. Ou encore Dell, Hewlett-Packard, EMC ou Red Hat. Intel fait office de conseiller technique. À eux tous, ils représentent plus de 100 milliards annuels de dépenses IT !

Open Data Center Alliance

L’ODCA publie des modèles d’usage du datacenter considérés comme autant de guides pour un datacenter ouvert. Une approche qui a évolué dans le temps, le discours de l’organisation est désormais centré sur « une vision unifiée des besoins du cloud ». Et de préciser : ouverture et interopérabilité de solutions pour sécuriser un cloud fédéré, automatiser l’infrastructure cloud, unifier le management et apporter de la transparence à la fourniture de services cloud.

Si l’organisation est active, les motivations de ses membres restent soumises à plus d’interrogations… Que les entreprises consommatrices du cloud et du datacenter viennent y chercher une information, des conseils, des méthodologies et ‘best practices’, soit. Mais quand une partie des membres est fortement marquée du sceau des fournisseurs, les travaux au sein des commissions et groupes de travail doivent être légèrement orientés vers une démarche commerciale.

L’adhésion de Microsoft à l’ODCA

C’est dans cet environnement que Microsoft a annoncé son adhésion à l’ODCA. Une opération menée par Bill Hilf, Directeur général de Windows Azure. « En ligne avec l’engagement de Windows Azure sur l’ouverture et l’interopérabilité, nous sommes heureux de rejoindre ODCA et de travailler avec les leaders de l’industrie sur les standards du cloud, a-t-il déclaré. Nous sommes dévoués au service de l’industrie et des clients pour fournir une approche ouverte, fiable et globale du cloud, et nous regardons au-delà pour contribuer à la mission de l’ODCA. »

Développant une suite d’outils logiciels autour de Windows Server, qui équipe plus de 60 % des serveurs dans le monde, Microsoft aurait pu (dû ?) depuis longtemps adhérer à l’ODCA. On imagine d’ailleurs difficilement les ‘clients’ membres ne pas avoir déployé des solutions Microsoft ! Mais il est vrai que l’éditeur, incontournable qu’il est, a pu s’en passer jusque-là. L’adhésion à l’Alliance via Windows Azure est donc autrement significative du positionnement tendu de Microsoft sur le marché du cloud.

Microsoft assure la promotion d’Azure

L’adhésion entre en réalité dans une stratégie plus large de l’éditeur pour imposer sa vision, et surtout sa plateforme cloud Azure.

À marche forcée, Microsoft tente de rompre l’autosuffisance qui était de mise jusqu’à présent pour s’ouvrir aux mondes ‘open’ qui pullulent chez ses concurrents. Cela s’est traduit depuis plus d’un an par les librairies .NET, Java et Node.js, une licence Apache 2, le support des bases de données MongoDB, Solr et CouchDb en plus des bases classiques SQL, MySQL et consœurs. Et plus récemment l’annonce du support d’Hadoop avec Hortonworks pour le Big Data analytique.

Il faut donc replacer l’adhésion de Microsoft à l’Open Data Center Alliance moins dans une démarche de participation active aux travaux de l’Alliance qu’à la volonté de ne plus se placer en retrait par rapport à ses concurrents. Ces derniers adoptant ni plus ni moins la même stratégie, l’éditeur a finalement sa place au sein de l’ODCA.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur