Mort du hacker qui détroussait les ATM

Sécurité

Le célèbre hacker Barnaby Jack a été retrouvé mort en fin de semaine dernière. Il devait tenir cette semaine une conférence sur les failles de sécurité des pacemakers.

Une des stars du hacking, Barnaby Jack, a été retrouvée morte jeudi dernier dans son appartement de San Francisco. L’homme avait 35 ans. Les causes de son décès restent inconnues à ce jour.

D’origine néo-zélandaise, Barnaby Jack était l’auteur de recherches remarquées dans le milieu de la sécurité, à commencer par celles portant sur les vulnérabilités des distributeurs de billets ou celles se focalisant sur les failles de dispositifs médicaux, comme les pompes à insuline. A distance, il était parvenu à reprogrammer ces dispositifs pour injecter potentiellement une dose mortelle à un patient.

Ce chercheur de 35 ans devait tenir cette semaine une conférence sur le salon BlackHat, un des événements majeurs en matière de sécurité qui se tient en ce moment à Las Vegas. Il devait y détailler les faiblesses des pacemakers. Là encore, le hacker voulait mettre en évidence les dangers découlant de la sécurité insuffisante de ces dispositifs, en montrant le possibilité de tuer quelqu’un à distance en désactivant son pacemaker.

C’est sur cette scène de la BlackHat que Barnaby Jack avait accompli son principal fait d’arme : en 2010, il avait montré comment vider des distributeurs de billets de leur cash sans débiter aucun compte client (voir la vidéo ci-dessous).

Barnaby Jack a travaillé pour plusieurs grandes firmes comme McAfee, Juniper et, dernièrement, IOActive.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr fait peau neuve sur iOS

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT