Mort du hacker qui détroussait les ATM

Sécurité

Le célèbre hacker Barnaby Jack a été retrouvé mort en fin de semaine dernière. Il devait tenir cette semaine une conférence sur les failles de sécurité des pacemakers.

Une des stars du hacking, Barnaby Jack, a été retrouvée morte jeudi dernier dans son appartement de San Francisco. L’homme avait 35 ans. Les causes de son décès restent inconnues à ce jour.

D’origine néo-zélandaise, Barnaby Jack était l’auteur de recherches remarquées dans le milieu de la sécurité, à commencer par celles portant sur les vulnérabilités des distributeurs de billets ou celles se focalisant sur les failles de dispositifs médicaux, comme les pompes à insuline. A distance, il était parvenu à reprogrammer ces dispositifs pour injecter potentiellement une dose mortelle à un patient.

Ce chercheur de 35 ans devait tenir cette semaine une conférence sur le salon BlackHat, un des événements majeurs en matière de sécurité qui se tient en ce moment à Las Vegas. Il devait y détailler les faiblesses des pacemakers. Là encore, le hacker voulait mettre en évidence les dangers découlant de la sécurité insuffisante de ces dispositifs, en montrant le possibilité de tuer quelqu’un à distance en désactivant son pacemaker.

C’est sur cette scène de la BlackHat que Barnaby Jack avait accompli son principal fait d’arme : en 2010, il avait montré comment vider des distributeurs de billets de leur cash sans débiter aucun compte client (voir la vidéo ci-dessous).

Barnaby Jack a travaillé pour plusieurs grandes firmes comme McAfee, Juniper et, dernièrement, IOActive.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur