Mozilla Firefox 16 met l’accent sur les applications web, la performance et la sécurité

Poste de travailSécurité
Mozilla Firefox, navigateur, securité, performance, applications web © Khoroshunova Olga - Shutterstock

Corrections de failles de sécurité, arrivée de nouveaux outils pour les développeurs, avancées dans le secteur de la mobilité… Firefox 16 met le paquet, pour le plus grand plaisir des utilisateurs.

Le navigateur web Mozilla Firefox 16 est maintenant disponible pour Windows, OS X et Linux. Au menu, 1907 modifications.

Sécurité et performances

Parmi celles-ci, nous trouvons 14 corrections de failles de sécurité, dont 11 classées critiques (lesquelles pourraient donc permettre à un pirate de prendre la main sur votre PC à distance). Le comblement de ces failles justifie à lui seul l’installation de cette nouvelle mouture de Firefox.

Autre avancée intéressante – sur le terrain des performances cette fois-ci – un nouveau ramasse-miettes (un outil qui permet de récupérer la mémoire qui n’est plus utilisée), lequel répartit mieux son action dans le temps.

La précédente version de ce composant agissait toutes les 5 secondes et pouvait travailler plusieurs centaines de millisecondes. Une durée pendant laquelle le navigateur pouvait être fortement ralenti, voire en partie bloqué.

Pour un travail de 500 ms, le précédent ramasse-miette agissait en une fois. Maintenant, cette même tâche est séparée en 50 parties différentes de 10 ms, dont l’exécution est étalée dans le temps. Firefox 16 se montre ainsi plus fluide.

Applications web et développement

D’autres nouveautés concernent directement les développeurs créant des sites ou applications web. Citons ainsi l’arrivée d’une nouvelle barre d’outils adaptée aux développeurs, proposant des raccourcis vers les outils ad hoc, des informations concernant les erreurs et un accès rapide à la ligne de commande. Notez aussi un support étendu des CSS3.

Firefox 16 propose également de convertir les applications web en logiciels classiques, installables directement sur le poste de l’utilisateur. Ce travail, issu du projet Mozilla Open Web Apps, se traduit par des outils permettant de publier l’application et de gérer son installation (tout en vérifiant qu’elle n’est pas déjà présente sur le poste de l’utilisateur).

Mozilla prépare ainsi l’ouverture de sa place de marché pour applications web. Un futur concurrent du Chrome Web Store. Plus de détails se trouvent ici.

La mobilité en prime

Le monde mobile n’a pas été oublié, avec l’arrivée de Firefox 16 sous Android. Nous y retrouvons les corrections de bogues et avancées techniques présentes dans la mouture desktop. Cette version sera donc plus stable et plus rapide.

Notez également l’introduction du “Reader Mode”, qui facilitera la lecture de longs articles, et la possibilité de partager les onglets avec d’autres sessions de Firefox (desktops ou mobiles), via Firefox Sync.

Côté développeurs, les API permettant de gérer le vibreur et la batterie ne sont plus ‘préfixées’. Elles pourront donc être exploitées sans écriture de code spécifique à Firefox.

Crédit photo : © Khoroshunova Olga – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert du navigateur web Firefox ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur