MSI équipe ses mini-PC industriels en Intel Atom

Poste de travail
msi-mini-pc-intel-atom

Le refroidissement passif est l’un des principaux atouts du mini-PC MSI-9A29, qui se distingue également par son évolutivité et les particularités de sa connectique, entre ports série et double lien Ethernet.

MSI élargit le périmètre d’influence de ses mini-PC en initiant, avec le modèle MS-9A29, un rapprochement vis-à-vis de l’univers des clients légers.

Multiples, les liens de parenté dépassent la connectique pour toucher à l’aspect esthétique et fonctionnel en Small Form Factor. L’approche commerciale, elle, diffère sensiblement : avec son système fanless, sa double interface Ethernet Gigabit, sa prise en charge du double écran et ses deux emplacements Mini PCIe, cet ordinateur ultra-compact (19,6 x 13,6 x 4,3 cm pour 1,2 kg) se présente comme une solution industrielle polyvalente destinée notamment à remplir des tâches automatisées.

Du salon à l’usine

Malgré l’absence de eSATA, DisplayPort et FireWire, les quatre ports série RS232 embarqués en standard – trois sont commutables en RS422/485 – le prêtent tout particulièrement à des usages domotiques… et contribuent plus globalement à l’adapter à l’ensemble des scénarios dans lesquels l’utilisation d’un client léger s’avère judicieuse : vidéo-protection, présentoir interactif, passerelle réseau utilisée dans les transports ou la logistique…

A ceci près que le centre d’action, en l’occurrence un processeur Intel Atom D2550 (64 bits, bicoeur à 1,86 GHz, lancé début 2012), s’il supporte Hyper-Threading (doublement des fils d’instruction, soit 4 coeurs logiques), ne prend pas en charge les technologies de virtualisation.

Intel bien embarqué

Le produit se pose plutôt, entre silence, propreté et fiabilité, comme un dispositif passe-partout et une égérie du rapport performance par watt. MSI mise en effet sur un haut niveau d’intégration des composants, avec une enveloppe thermique contenue (10 W), le support de la mémoire vive basse consommation (DDR3L-1066, jusqu’à 4 Go, non-ECC), mais aussi une solution graphique Intel GMA3650 à 640 MHz offrant une prise en charge des contrôleurs HDMI avec transmission de flux vidéo en Full HD 1080p et accélération matérielle.

Dans cette même logique de gain d’espace, l’aluminium qui compose le châssis favorise la dissipation thermique et dispense d’un ventilateur. Livrée dans son plus simple appareil, la machine est vantée pour sa connectivité. Outre les 4 ports COM, on trouve deux emplacements miniPCIe. Le premier est occupé par un logement pour cartes SIM qui ouvre le boîtier à des usages M2M; le second peut accueillir une carte d’extension, par exemple un module de mémoire flash ou un contrôleur Wifi (les deux ouvertures pratiquées dans le châssis permettent d’installer des antennes).mini-PC MSI MS-9A29

De série, la liaison réseau s’effectue via deux liens Ethernet Gigabit à laquelle s’adjoignent 6 connecteurs USB 2.0 (deux en façade). Pas de lecteur de cartes, en revanche. Pour l’affichage, le HDMI est préféré au DVI. Il s’assortit à du VGA pour monter des configurations en double écran. Une solution pertinente dans un point de vente ou de renseignement, où l’interaction avec l’utilisateur final est un enjeu crucial.

En quête d’accroches sur un marché de la mobilité qui lui échappe, Intel conserve là de solides attaches dans le monde du PC.

 

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : la high-tech dans les transports

Crédit photos : MSI


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur