Musique: Google monte le son face à iTunes

Logiciels

Mountain View lancerait Google Music, un service de téléchargement de musique et d’écoute en streaming à partir de l’Android Market. Reste à voir si cela peut inquiéter Apple et iTunes.

Logo à l’appui, dévoilé par Techcrunch, les rumeurs qui circulent depuis quelques mois déjà, prennent du poids. Google lancerait aussi son site de streaminget de téléchargement de musique, répondant au doux nom de Google Music, avance Cnet.com.

Enfin, le grand saut musical pour Google? Lala (acquise par Apple) et MySpace remisés au placard? L’achat par Google, de Simplify Media, spécialisé dans le streaming de médias à distance, rentabilisé? La rumeur court depuis un moment et c’est justement pour cela qu’elle est crédible.

Déjà, à la conférence des développeurs à la fin du mois de mai ( Google I/O conference ), le moteur de recherche leader avait brièvement présenté un projet de plate-forme musicale. Un projet clairement concurrent de iTunes à l’ère de la toute prédominance d’Apple sur le marché de la musique en ligne (70% des parts de marché aux Etats-Unis).

La musique depuis le moteur de recherche

Avec ce Music Market version Google, l’utilisateur ferait ses requêtes directement dans le moteur de recherche pour écouter les titres qu’il désire. Des négociations sont visiblement entamées avec quatre maisons de disques américaines, affirme Cnet. Le plus du service? Les liens résultant de la recherche pourront être utilisés pour une écoute en streaming directement sur son smartphone, en plus de son PC.

En dépit de ces suppositions, l’entreprise de Mountain View n’a pas confirmé les informations de Cnet. Si Apple n’a, pour le moment, pas grand-chose à craindre de la part d’éventuels concurrents, il ne faut pourtant pas oublier qu’Amazon le traîne devant la justice américaine.

Selon le supermarché en ligne, Apple aurait fait pression sur quelques majors car Amazon souhaitait diffuser des titres en avant-première et conclure un accord d’exclusivité avec des maisons de disques outre-Atlantique. Cela n’aurait pas plu à Apple. Affaires à suivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur