MWC 2011 : Freescale veut démocratiser Femtocell et Picocell

Réseaux

Avec sa nouvelle gamme QorIQ Qonverge, Freescale espère révolutionner le monde des bases relais utilisées en téléphonie mobile.

Freescale profite du Mobile World Congress de Barcelone pour lancer une nouvelle gamme de composants, qui permettra de créer des bases relais pour la téléphonie mobile allant du Macro au Femto. Actuellement, deux modèles dominent : les bases Macro (de longue portée et pouvant supporter des milliers d’utilisateurs) et les Metro (que l’on retrouve en ville ou dans des bâtiments de grande taille, comme les centres commerciaux).

Avec son offre Pico et Femto, Freescale vise le marché des entreprises et celui des particuliers. Cette famille de composants permettra de créer un maillage sans fil plus serré, utilisant des antennes de faible puissance et capable d’exploiter le réseau présent localement (ADSL, câble, etc.). De quoi répondre aux besoins sans cesse croissants en terme de trafic data mobile. En effet, Cisco estime que ce dernier devrait doubler chaque année et ce, jusqu’en 2014. Des besoins que les opérateurs de télécommunications auront peine à satisfaire.

La gamme QorIQ Qonverge s’architecture autour d’un ou plusieurs cœurs DSP StarCore et d’un ou plusieurs cœurs CPU Power e500. Des accélérateurs remplacent les FPGA et ASIC utilisés jusqu’alors, ce qui permet de réduire fortement le coût de cette solution. Idem pour le module de communication, capable de s’adapter à de nombreux protocoles : GSM, Edge, CDMA, 3G LTE, WiMAX, etc. La compagnie estime que les QorIQ Qonverge consomment jusqu’à quatre fois moins d’énergie et sont jusqu’à quatre fois moins coûteux que d’autres offres équivalentes en terme de fonctionnalités.

Aujourd’hui, trois composants sont proposés. Les PSC9130/31 sont conçus pour les cellules comprenant jusqu’à 16 abonnés (Femto). Ils gèrent la 3G-LTE en 100 Mb/s (descendant) et 50 Mb/s (montant) et l’HSPA+ en 42 Mb/s (descendant) et 11 Mb/s (montant). Du solide. Le PSC9132 sera dimensionné pour les cellules comprenant jusqu’à 64 abonnés. Mieux adapté aux bornes d’entreprise (Pico ou Femto), il pourra gérer la 3G-LTE en 150 Mb/s (descendant) et 75 Mb/s (montant), l’HSPA+ en 84 Mb/s (descendant) et 23 Mb/s (montant) et le WiMAX en 50 Mb/s (descendant) et 13 Mb/s (montant). Le support simultané de multiples protocoles, en particulier le WiMAX, permettra d’assurer plus aisément la migration vers des solutions de nouvelle génération comme la 3G-LTE.

Les premiers produits, gravés en 45 nm, seront livrés à partir du troisième trimestre 2011. Grâce aux QorIQ Qonverge, les composants d’une station Femto devraient coûter environ 50 dollars en monostandard et 100 dollars en multistandard. De quoi démocratiser rapidement cette technologie. Dès 2012, Freescale proposera les premiers échantillons de composants gravés en 28 nm. Notez enfin que la gamme de puces QoiIQ Qonverge sera étendue par la suite, en particulier dans le secteur des bases relais Metro et Macro, où ses caractéristiques en terme de coût et de consommation devraient faire – là aussi – des étincelles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur