NFC : Google veut se payer Softcard, pour contrer Apple Pay

AppsMobilitéOperateursRéseaux

Créé par les opérateurs télécoms américains, le spécialiste du paiement mobile Softcard pourrait être revendu à Google, qui se renforcerait ainsi face à Apple Pay.

Google serait en discussion avec Softcard, en vue d’une possible acquisition de la société. La firme de Mountain View proposerait moins de 100 millions de dollars pour le rachat de Softcard, spécialiste du paiement mobile (par NFC). Certaines sources évoquent plutôt la somme de 50 millions de dollars.

Un montant qui pourrait laisser sur leur faim les actuels propriétaires de Softcard. AT&T, T-Mobile et Verizon ont en effet dépensé sans compter pour permettre à cette solution de paiement mobile de se faire une place sur le marché américain.

Les trois opérateurs auraient malgré tout opté pour une revente à Google, société dont l’OS mobile, Android, est aujourd’hui le leader du monde des smartphones, et donc la première plate-forme du marché pour le paiement mobile.

Un accord de raison

Un retournement de situation qui ne manque pas de piquant, sachant que Softcard avait été créé en 2010 par les opérateurs télécoms américains afin de couper l’herbe sous le pied à Google, et ne pas laisser le champ libre à sa solution de paiement Wallet.

C’est toutefois aujourd’hui la raison qui l’emporte. En faisant l’acquisition de Softcard, Google pourrait répondre plus efficacement à la solution Apple Pay, qui s’est invité sur le marché du paiement mobile et monte actuellement rapidement en puissance sur le sol américain. Apple Pay pourrait faire son entrée dès cette année en Europe.

À lire aussi :
Apple Pay : le paiement NFC d’Apple en Europe dès 2015 ?
Apple Pay a généré 1% des paiements numériques aux US en novembre
Des commerçants US débranchent Apple Pay et Google Wallet

Crédit photo : © LDprod – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur