Nokia se réorganise et crée une division 'smartphones'

Réseaux

Après l’annonce d’une perte historique, un haut drigeant (CFO) est déplacé et une division ‘smartphones’ est créée

Après publication de mauvais chiffres sur le 3è trimestre (sans équivalent depuis 1998 ! cf. article Nokia plonge avec une perte historique d’un demi-milliard ) , l’état-major de Nokia se réorganise pour se relancer dans les « smartphones ».

Le troisième trimestre du groupe a été très impacté par le recul du chiffre d’affaires de Nokia Siemens Networks, -21% à 2,8 milliards d’euros. La direction maintient cependant que le marché des infrastructures de téléphonie mobile devrait limiter la casse à -5% en 2009, par rapport à 2008.

Mais le groupe s’inquiète surtout de l’érosion de sa part de marché dans les terminaux mobiles haut de gamme, les ‘smartphones’ permettant l’accès mobile à Internet: elle est tombée à 35 %, contre 41 % au second trimestre. Ses modèles n97 ou n900 sont cruellement concurrencés par l’iPhone 3GS d’Apple (25% du marché américain, contre 4% seulement à Nokia), mais également par le modèle Jet de Samsung ou encore le Renoir de LG – sans oublier les ‘BlackBerry’ du canadien RIM.

La réaction de la direction ne s’est pas fait attendre. Au lendemain de la publication des chiffres trimestriels, le groupe annonce une redistribution de postes: l’actuel directeur financier (CFO) du groupe, Rick Simonson (51 ans), sera déplacé le 1er novembre prochain, pour s’occuper de la division “mobile phones”. Il sera remplacé par Timo Ihamuotila (43 ans), actuel directeur commercial groupe.

Une nouvelle division ‘smartphones’

Nokia annonce la création d’une deuxième division de terminaux mobiles qui doit permettre de doper ses ventes dans le haut de gamme, celui : à la division “Mobile phones” vient s’ajouter une division ‘Smartphones’. Celle-ci sera dirigée par Jo Harlow, jusqu’ici responsable de cette activité. Il a comme priorité de relancer cette gamme face aux pressions de la concurrence sur le créneau des terminaux à écran tactile notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur