Nokia Siemens Networks rachète le réseau de Motorola

Réseaux

Nokia Siemens, à la seconde place mondiale sur les réseaux, vient de mettre 1,2 milliard de dollars sur la table pour les réseaux d’infrastructures télécoms fixes et mobiles de Motorola.

Opération confirmée pour Nokia Siemens Networks (NSN) : l’équipementier télécom rachète cash la division d’infrastructures télécoms fixes et mobiles de Motorola pour 1,2 milliard de dollars. La transaction sera finalisée d’ici à la fin de l’année, a annoncé le germano-finlandais ce 19 juillet sur son site. 7500 employés de Motorola passeraient ainsi chez NSN avant 2011.

« Il s’agit d’une acquisition intéressante qui, je crois, a des avantages significatifs pour les clients, pour les employés et pour nos actionnaires», a déclaré Rajeev Suri, directeur général de Nokia Siemens Networks. « Les clients actuels de Motorola continueront d’obtenir un soutien mondial pour leur base installée et une voie claire pour le passage aux technologies de prochaine génération tandis que les employés se joindront à unleaderdu secteur. »

NSN a également indiqué que, grâce à cette opération, il espère renforcer ses relations avec «plus de 50 opérateurs et renforcer sa position avec China Mobile, Clearwire, KDDI, Sprint, Verizon Wireless et Vodafone ».

Avec ce rachat, Nokia Siemens Networks s’installe aussi «sur 30 réseaux de troisième génération (CDMA) dans 22 pays et sur 41 contrats dans 21 pays pour la technologie de quatrième génération WiMax, dont Motorola est un des principaux développeurs. » NSN reste, derrière Ericsson, le numéro deux mondial des réseaux.

De son côté, l’américain Motorola a indiqué qu’il ne prévoyait pas de céder d’autres actifs avant la scission programmée l’an prochain, selon les informations du site lepoint.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur