Nomination : la stratégie de Nokia Siemens sous le regard de Jesper Ovesen

Réseaux

Nommé directeur exécutif de Nokia Siemens Network, Jesper Ovesen s’attachera à valider la stratégie de l’équipementier qui évoque son « indépendance »…

Nokia Siemens Networks renforce son équipe de direction. L’équipementier vient de nommer Jesper Ovesen au poste de directeur exécutif (Executive Chairman) au conseil d’administration de l’entreprise germano-finlandaise. Il travaillera aux côté du PDG Rajeev Suri et de son équipe.

Le nouvel arrivant consacrera l’intégralité de son temps salarié au développement de l’entreprise. Il aura notamment la difficile mission de valider la stratégie. L’objectif visant à renforcer la position de l’équipementier sur le marché tout en travaillant à faire de l’entreprise « une entité plus indépendante ». Une évolution qui, sans l’énoncer directement, vise certainement à s’émanciper de la maison mère Nokia dont les mauvais résultats qui s’accumulent au fil des trimestres risquent de pénaliser ceux de la division réseau.

1 milliard d’euros pour Nokia Siemens

A 54 ans, Jesper Ovesen a occupé plusieurs postes de direction dans des grandes entreprises européennes. Dont, récemment, en tant que directeur financier du groupe de télécommunication danois TDC participant ainsi à la restructuration de l’opérateur et son entrée en Bourse. Son arrivé au conseil de direction fait une victime : Olli-Pekka Kallasvuo. Officiellement, l’ancien PDG de Nokia (la maison mère) évincé par l’arrivée de Stephen Elop à sa tête, ne pouvait assumer le rôle à plein temps. Il est donc poliment remercié. « Nous tenons à adresser nos sincères remerciements à Olli-Pekka pour sa contribution et son dévouement à Nokia Siemens Networks », déclarent en coeurs Stephen Elop et Joe Kaeser, directeur financier de Siemens.

Parmi ses premières actions, Jesper Ovesen devra probablement s’assurer de la bonne utilisation des fonds d’investissement. Notamment du milliard d’euros de recapitalisation qu’injectent Nokia et Siemens à hauteur de 500 millions chacun. Une bouffée d’air frais qui va « renforcer la position financière de l’entreprise et préparer le terrain pour la flexibilité, la productivité et l’innovation stratégique dans les domaines tels que la large bande mobile et des services connexes », précise l’équipementier dans sa communication. Récemment, Nokia Siemens a annoncé le lancement de Liquid Net, une offre technologique permettant de faire évoluer les services proposés par l’infrastructure mobile sans avoir à nécessairement investir sur le réseau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur