Nouvelle sortie de Linus Torvalds sur Vista et Seven

Régulations

Le père de Linux ne change pas de style et envoie ses piques contre Microsoft mais aussi contre la communauté open source

Chaque déclaration ou interview de Linus Torvalds est observée à la loupe. On sait que le père du noyau Linux n’a pas sa langue dans sa poche et généralement, l’homme aime créer le scandale.

Il y a presque un an, Torvalds étrillait MacOS lors du Linux.conf.au : “Certains points dans Mac OS X sont d’une rare nullité et même pire que Windows. A certains égards j’ai trouvé qu’il était pire que Windows à programmer. Son système de fichiers est une merde absolue, c’en est effrayant. Je pense que OS X est mieux que Windows sur bien des aspects, mais c’est une course pour la seconde place derrière Linux.”

Telle une tradition, le mentor du libre a profité à nouveau de cette conférence australienne sur Linux pour distiller son venin. Il a ainsi accordé une interview de six pages à nos confrères de Computerworld. Autant dire que Microsoft en prend (encore) pour son grade…

Evidemment, la question qui brûle les lèvres concerne Windows 7. Qu’en pense Torvalds ? “Windows 7 est meilleur que Vista et c’est déjà pas mal. Quand les gens feront la comparaison, ils auront le même sentiment que ceux qui ont comparé Windows 95 à son prédécesseur, ‘les anges vont donc chanter à nouveau’ pour Microsoft. J’ai même l’impression que tout cela fait partie, pour Microsoft, d’une stratégie bien orchestrée”. Perfide Linus !

Linus estime néanmoins que l’éditeur a tiré les conséquences de ses erreurs: “Microsoft a réalisé que le cycle de développement de Vista a été beaucoup trop long et a compris qu’il serait suicidaire de faire la même chose avec Seven. Mais je pense que le cycle de développement de Seven est également trop long, ils auraient dû séparer le développement de l’OS de celui des applications. Ils auraient gagné du temps.”

En fait, l’homme conseille à Microsoft de suivre l’exemple de Linux : “Avec une sortie par an, on est sur un cycle raisonnable”, affirme-t-il.

De l’autre côté de la frontière, le monde open source n’est pas épargné. Ainsi, l’environnement KDE 4.0 est qualifié de“désastre”. “Je déteste le fait que le bouton droit de ma souris ne fasse pas ce que je veux qu’il fasse. Le modèle, on casse tout et on repart de zéro est très pénible pour les utilisateurs. Il y a eu trop de changements, du coup, j’ai basculé vers GNOME”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur