Open Source : Suse fait le pari de l’indépendance

LogicielsOpen Source

Redevenue une société open source indépendante, Suse renforce son équipe dirigeante pour soutenir sa nouvelle phase de croissance.

L’entreprise a été rachetée l’été dernier par le fonds suédois EQT Partners à l’éditeur britannique de logiciels Micro Focus. L’opération est désormais finalisée. Suse redevient ainsi un fournisseur open source « indépendant » doté d’une équipe dirigeante renforcée.

Aussi, Enrica Angelone (directrice financière), Sander Huyts (directeur des opérations) et Thomas Di Giacomo (ex-CTO passé à l’ingénierie) ont été récemment nommés ou promus.

Tous rapportent à Nils Brauckmann, directeur général (CEO) de Suse depuis 2016. Aujourd’hui, le dirigeant promeut l’indépendance retrouvée de la société. « Nos solutions véritablement open source, notre flexibilité commerciale, l’absence de dépendance imposée au fournisseur (vendor lock-in) et la qualité de nos services sont d’une importance critique pour nos clients et partenaires », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Feuille de route

Suse veut mieux répondre aux besoins de transformation numérique de clients internationaux. Du déploiement d’une distribution Linux à la gestion applicative et hybride cloud, en passant par les conteneurs et infrastructures définies par le logiciel (SDI).

Pour ce faire, Suse a renouvelé son engagement à l’égard de ses partenaires, parmi lesquels Intel et SAP, et son soutien aux communautés de contributeurs open source.

L’éditeur européen de logiciels réaffirme ainsi vouloir jouer « un rôle actif » dans l’écosystème. Suse déclare être « impliqué » dans une centaine de projets open source, à ce jour.

Enfin, pour rivaliser avec la concurrence, l’éditeur américain Red Hat (IBM) en tête, la croissance organique ne suffit pas. Suse mise également sur des acquisitions à venir.

Pour Johannes Reichel, associé chez EQT Partners, Suse dispose désormais « des ressources adéquates » pour soutenir la « nouvelle phase de son évolution ».

(crédit photo © laboratoriolinux on Visualhunt.com CC BY-NC-SA)

Lire aussi :