Oracle Open World 2011- Big Data: Oracle adopte Hadoop et NoSQL

Big DataBusiness IntelligenceRéseaux

Immanquable pour le leader mondial des bases de données, Big Data est pris en charge par une appliance spécifique mariant de l’Oracle, Apache Hadoop et une déclinaison maison de NoSQL.

À côté des données stockées dans des bases de données relationnelles et des fichiers bureautiques, des quantités considérables d’informations restent inexploitées avec une caractéristique particulière : leur volume important et en croissance continue.
D’où l’expression de Big Data regroupant aussi bien les échanges dans les réseaux sociaux que les données de divers capteurs envoyées en continu, les milliards de photos ou vidéos sur Internet, etc.
Les Big Data posent plusieurs problèmes : volume, croissance rapide, diversité des formats, et pertinence de l’information analysée.

Big machine pour Big Data
Oracle Big Data Appliance conjugue une suite logicielle spécifique sur une solution matérielle regroupant 18 serveurs Sun X4270 M2.
Ce serveur x86 au format rack 2RU est architecturé autour d’un processeur Intel Xeon 5600 à 12 cœurs (2×6), avec 48 giga-octets de mémoire, et 24 téraoctets de stockage.
Au total : 216 cœurs, 864 gigaoctets de mémoire, et 462 téraoctets de stockage. Sans oublier  les liens InfiniBand à 40 Gbits/s (utilisable aussi pour les liaisons externes ), et le 10 Gbits/s Ethernet .
Un arsenal plutôt impressionnant.

Une pile logicielle étudiée
Oracle combine ses solutions avec de l’open source, parfois “amélioré” (donc rendu un propriétaire).
Sur ce type de données, Oracle a optimisé sa Big Data Appliance (sous Oracle Enterprise Linux) pour acquérir, organiser et charger l’information dans Oracle Database 11g.
Oracle complète cette base avec :
– une distribution open source d’Apache Hadoop pour transformer les données;
Oracle NoSQL Database Enterprise Edition, adaptation commerciale de la solution open source NoSQL (Not Only SQL),capture et gère les données à de multiples formats avec des requêtes simples. Les requêtes plus complexes sont assumées soit par Hadoop, soit par Oracle Database au-dessus de NoSQL;
Oracle Data Integrator Application Adapter for Hadoop simplifie l’intégration de données depuis et vers Hadoop avec une base de données Oracle;
Oracle Loader for Hadoop accélère le chargement de données dans Oracle Database;
– Une distribution du langage open source R (bien connu des analystes et statisticiens);
Oracle Java HotSpot Virtual Machine;
– …

Oracle World Only ?
Oracle ajoute que sa Big Data Appliance « s’intègre très simplement et efficacement à l’Exadata Database Machine pour procurer à l’entreprise une solution de gestion des données complète, multiple et extrêmement performante.»
Néanmoins, après le syndrome de l’entreprise “toute-en-bleu”, ne risque-t-on pas de voir surgir le syndrome “toute-en-rouge” ?
Tant que les prix et la stratégie restent corrects, tout va bien.
Toutefois, la prudence s’impose, même si le risque est moindre avec des leaders de cette envergure.

Lisez l’intégralité de cet article sur siliconDSI


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur