Oracle s’autoproclame second fournisseur de solutions SaaS au monde

CloudIAASPAASRégulations

Oracle serait le second fournisseur de solutions SaaS au monde, derrière Salesforce.com. Dans le secteur de l’IaaS, la firme se dit plus puissante que Rackspace.

Oracle livre les résultats de son dernier trimestre d’activité, lequel boucle l’exercice 2013-2014 de la firme américaine. Au menu, un chiffre d’affaires de 11,3 milliards de dollars, en hausse de 3 % par rapport à la même période de l’année passée, mais en dessous des attentes des analystes (11,5 milliards de dollars). Le gain par action reste stable, à 80 cents.

Et sur l’année ? Le chiffre d’affaires croît de 3 %, à 38,3 milliards de dollars, alors que le bénéfice net reste stable, à 11 milliards de dollars. Le gain par action grimpe pour sa part de 5 %, à 2,38 dollars. Une année réussie donc pour Oracle.

Le cloud a le vent en poupe

La branche Software and Cloud représente près de 80 % des revenus de la firme, avec une croissance annuelle fixée à 5 %.

Le cloud computing a bondi chez Oracle sur l’exercice 2013-2014. Les revenus issus des offres PaaS et SaaS de la firme atteignent ainsi les 1,1 milliard de dollars. Un chiffre en hausse de 23 % sur un an. Côté IaaS, la montée est moins rapide, mais le chiffre d’affaires atteint les 456 millions de dollars.

« Oracle est maintenant le deuxième plus grand fournisseur de solutions SaaS dans le monde, déclare Larry Ellison, PDG de la société. Dans le SaaS, nous sommes devant tout le monde, à l’exception de Salesforce.com. Sur l’IaaS nous sommes plus grands et plus rentables que Rackspace. […] Nous prévoyons de nous focaliser encore plus sur le cloud et de devenir le numéro un dans les deux secteurs SaaS et PaaS. »

Il faut donc probablement s’attendre à de nouvelles acquisitions de la part de la firme.

À noter également :

  • Mises à jour de licences et support : +6 %, à 18,2 milliards de dollars ;
  • Vente de nouvelles licences : inchangé, à 9,4 milliards de dollars ;
  • Vente de matériel : inchangé, à 5,4 milliards de dollars.

Sur le même thème
Oracle lance des serveurs analytiques pour concurrencer SAP et IBM
Oracle Linux se lance dans l’aventure OpenStack
Quiz Silicon.fr – La saga Oracle


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur