Orange accélère ses investissements en Asie

CloudRéseaux

Le groupe Orange va accélérer les investissements dans la région Asie-Pacific. Nouveaux réseaux très haut débit et data centers vont émerger en Chine, notamment.

Dans son plan de développement Conquêtes 2015, Orange/France Telecom dévoilait son objectif de générer 1 milliard d’euros dans les marchés émergeants d’ici 4 ans. Notamment en Asie-Pacific ou le groupe entend mener des investissements massifs.

L’opérateur et sa filiale intégration Orange Business Services vont renforcer les équipes en Chine, Inde et, plus globalement, dans l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est). En 2011, cet effort s’est traduit par l’arrivée de 200 nouveaux collaborateurs commerciaux sur la zone. Au total, l’opérateur/intégrateur compte près de 3000 salariés dans la région. Les offres de services portent tant sur le très haut débit, que sur les communications unifiées, les solutions de centre de contacts, la visioconférence, les services de sécurité et la gestion de flottes de mobiles.

SITA, un partenaire de cloud

L’opérateur entend se distinguer en mettant en avant son infrastructure mondiale (avec une présence dans 220 pays et territoires) qui permet d’accompagner les entreprises de bout en bout. Ce qui peut être vu comme un avantage certain pour une multinationale occidentale qui souhaite intégrer « facilement » à son système d’information ou son réseau de communication les filiales et bureaux opérant en Asie. Et inversement. « Nous proposons un accompagnement de bout en bout aux entreprises, tant aux multinationales se développant en Asie-Pacifique qu’aux entreprises asiatiques qui commencent à se développer hors de la région », illustre Vivek Badrinath, directeur exécutif d’Orange Business Services.

Un premier client, de taille, et néanmoins partenaire, illustre la stratégie du groupe de communication : SITA, le spécialiste des solutions informatiques dans le domaine du transport aérien. Orange Business reliera les 6 data centers de SITA situés aux quatre coins du monde (Francfort, Atlanta, Singapour, Hong Kong, Sydney, et Johannesburg) courant 2012 via son réseau MPLS. Interconnectés, ces centres de données de niveaux III+ et IV permettront à l’opérateur de commercialiser des offres cloud IaaS (Infrastructure as a Service), DaaS (Desktop as a service) et UCaaS (communications unifiées à la demande) à ses clients asiatiques.

750 millions d’euros investis

Parmi les projets annoncés, Orange déploiera une boucle à très haut débit (10 Gbps) entre le Japon, Hong Kong et Singapour. Un réseau qui s’interconnectera avec les boucles d’Orange en Europe et aux Etats-Unis. Cette nouvelle infrastructure permettra le déploiement de nouveaux services à commencer par des accès à 1 Gbps, la réaffectation dynamique de la bande passante, une meilleure SLA (engagements de qualité de service) et un réseau VPLS (virtual private LAN service).

Si Orange Business s’appuie sur la maîtrise de bout-en-bout de son infrastructure, l’industriel n’en passe pas moins des accords avec les opérateurs locaux. Notamment en Chine avec China Telecom et le NTTC (National technology transfer center) pour optimiser réseaux et data centres de la région Asie-Pacifique.

A ce jour, le groupe Orange complte plus de 800 entreprises clientes de la région et a investi 750 millions d’euros dans son backbone international et dans l’infrastruture IT afférente. Presque autant que le chiffre d’affaires visé pour 2015…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur