Orange amène le 3615 sur le cloud

CloudLogiciels

Un bouton Contact+ sur une page Web pour initier une discussion multimédia. Ce nouveau service OSB en mode cloud est facturé au temps passé et prélevé sur la facture Internet. Des paliers tarifaires style Minitel, avec reversement d’Orange.

Orange Business Services propose au service client des entreprises son nouveau service Contact+.
En cliquant sur un bouton Contact+ d’un site Web, l’internaute enclenche une communication multimédia avec un téléconseiller : audio, chat, vidéo, consultation de documents ou de notices …
Orange positionne ce service comme « un service d’assistance multimédia, avec un système de tarification au temps passé.»

Le temps passe, mais ce n’est pas rien.
Un retour du bon vieux modèle du minitel ! En effet, le service est facturé au temps passé et comptabilisé sur l’abonnement mensuel prélevé par le fournisseur d’accès. Bien entendu, on retrouve les principes des paliers tarifaires (style 3615).
« Avec Contact+, le temps passé et le tarif s’affichent clairement à l’écran, et l’abonné peut quitter l’application à tout moment. Et un plafond tarifaire maximal sera toujours prédéfini,» explique Jean-Pierre Zurzolo, chef produit Managed Contact Center chez Orange Business Services. « De plus, avant d’initier une session, un message de validation affiche le tarif soumis à l’approbation de l’internaute.»

À chacun son métier ?
Un marchand a-t-il vraiment pour vocation de revendre du temps de communication pour un opérateur ? Ne serait-il pas plus avisé de proposer l’assistance à prix fixe prédéterminé ?
En effet, les services informatiques des entreprises savent déterminer précisément ce type de prix pour le refacturer, et certains vendeurs (comme Surcouf) fixent des prix de tickets, y compris pour le grand public.
Orange pourrait vendre une prestation à un prix fixe et calculé. Avec un bon équilibre sur ces diverses actions, l’équilibre pourrait également être trouvé, avec une lisibilité très claire pour tous.
Pour le moment, ce service est uniquement accessible aux 10 millions d’abonnés Orange.
Mais, les opérateurs négocient actuellement entre eux la possibilité de rendre ce type de facturation disponible de façon transparente. Nul doute que ces revenus récurrents, générés automatiquement par des tiers, faciliteront l’avancée de ces discussions : prélèvement chez un fournisseur d’accès qui reverserait à un autre, ou toute autre solution de ce type.
Contact+ sera disponible pour les entreprises dès le 24 novembre prochain. Certaines sociétés sont déjà en train de l’implémenter.

Retrouver l’article intégral avec illustrations sur siliconDSI


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur