Orchestration de conteneurs : OVH lance une offre de Kubernetes managée

CloudDatacentersIAASOrchestrationServeurs

OVH annonce la disponibilité de son offre « Managed Kubernetes Service » depuis son datacenter de Gravelines (Hauts de France) avant d’être étendue dans ses autres centres de Cloud public.

Pas de plateforme Cloud sans Kubernetes. Selon une étude récente de la Cloud Native Computing Foundation (CNCF), le leader des outils de gestion des conteneurs et est utilisé dans 83 % des cas dans le monde pour gérer les charges de travail conteneurisées, du développement à la production. 

OVH s’appuie sur ce plébiscite des DSI pour justifier sa nouvelle offre  : Managed Kubernetes Service.

Choisir les versions 1.11 ou 1.12 de Kubernetes 

Testée en beta depuis octobre 2018 par certains clients, l’offre s’est enrichie de leur retour d’expérience entrainant plusieurs ajouts : un répartiteur de charge intégré nativement à Kubernetes, le choix de la politique de mise à jour de sécurité par le client ainsi que le choix entre les versions 1.11 et 1.12 de Kubernetes.

 » OVH Managed Kubernetes Service reste ainsi fidèle aux standards de l’open source  quand d’autres fournisseurs ont choisi d’en réaliser des adaptations conduisant à l’incompatibilité de certains outils. Cette offre est  est entièrement compatible avec Kubernetes et propose, par exemple, d’utiliser la brique de gestion de droit originelle de Kubernetes (RBAC). » explique l’entreprise de Roubaix.

Par ailleurs, l’offre bénéficie de la tarification  » Pay as you go » du cloud public d’OVH :  » Les clients ne paieront que l’infrastructure de stockage (volume persistant) et de compute sur laquelle leurs conteneurs tourneront, au prix standard du Public Cloud OVH et selon le volume nécessaire. Ceux  souhaitant utiliser Kubernetes et déployer leurs conteneurs sur OVH n’auront ainsi aucuns frais supplémentaires liés à son utilisation, la bande passante entrante comme sortante étant incluse. » détaille OVH.

Pour le lancement, Managed Kubernetes Service est disponible depuis le datacenter de Gravelines ( Hauts de France) et sera déployé dans les autres régions au cours des prochains mois.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur