Actualités conteneurs

Conteneurs logiciels : les bonnes pratiques de sécurité

Tout le monde sait que Kubernetes a gagné la guerre des conteneurs. Sauf qu’en réalité, Kubernetes a gagné la guerre des orchestrateurs de conteneurs. C’est en fait plutôt Docker qui a gagné la guerre des images de conteneurs.

Peut-être utilisez-vous d’ores et déjà l’IaaS de demain, et ce modèle s’appelle Kubernetes

Si vous êtes comme moi, le modèle « Infrastructure-as-a-Service » (IaaS) vous fait immanquablement penser à Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure ou Google Cloud Platform (GCP). Il y a encore quelques années, vous auriez été dans le vrai. Seulement voilà, Kubernetes incarne aujourd’hui le modèle IaaS de nouvelle génération, mais pas forcément pour les raisons auxquelles vous pensez. Je m’explique.

Télégrammes : Kubernetes supporte Windows, Amazon règle ses comptes en Italie, Une enceinte Samsung Bixby pour 2018

Kubernetes supporte Windows. Kubernetes évolue en version 1.9.Laquelle s’illustre par le support, partiel, de Windows Server. A condition d’exploiter l’édition 2016 de l’OS serveur et la 1.12 de Docker. Le panneau de contrôle de Kubernetes n’est cependant pas encore disponible. L’exécution de conteneurs doit encore être planifiée sous Linux. Autre innovation, le passage en production

SuSE : La plateforme CaaS, le plus bel allié des équipes DevOps

L’essor des conteneurs depuis plusieurs années permet aux développeurs de capturer et d’encapsuler leur travail de façon à pouvoir le partager plus facilement avec d’autres, facilitant grandement l’automatisation des processus entre développeurs et équipes opérationnelles (DevOps).

Comment Netflix gère la sécurité de ses conteneurs

Implémenter une sécurité en profondeur dans une architecture en microservices est tout sauf une sinécure. Car le déploiement de certificats TLS associés aux conteneurs se heurte à des difficultés techniques. Netflix explique comment il les a résolues.