Photos et vidéo s’installent tranquillement sur le mobile

Régulations

Dans une conférence de presse organisée ce 17 octobre, l’AFOM, l’association des opérateurs de téléphonie mobile et l’institut TNS Sofres communiquent sur les résultats de leur 3ème enquête sociétale sur le mobile

Un sondage réalisé fin août sur un panel de 1.200 personnes âgées au minimum de 12 ans, révèle que le téléphone portable a acquis le statut d’objet « collaboratif et collectif« . En clair, les utilisateurs n’hésitent plus à ‘partager’ leur terminal, à envoyer et à montrer leur photos ou leur vidéo à leur entourage.

L’une des tendances dégagées par l’enquête tend à prouver que les propriétaires de mobiles montrent volontiers (à hauteur de 82%) les photos capturées avec leur mobile à leur entourage.

En effet, plus de la moitié des utilisateurs, sur la totalité des interrogés, affirme utiliser leur mobile pour prendre des photos.

L’enquête établit aussi que la photographie via mobile s’est imposée comme l’un des usages régulier du mobile. Selon l ‘étude, 53% des interrogés prennent des photos grâce à leur mobile. Ce chiffre reste inférieur à l’envoi de sms qui culmine à 72%.

La moitié des propriétaires de mobiles disent posséder au moins une photo dans leur téléphone. Un nombre plus réduit, ¼ des utilisateurs disposent de plus de 20 photos dans leur appareil.

La vidéo s’impose moins vite que la photographie. Seulement 23% des usagers utilisent cette fonction sur leur mobile.

La conservation de contenus photo ou vidéo dépend des différentes catégories d’usagers. Si les 21/24 ans conservent et diffusent plus leurs photos, l’ensemble des utilisateurs est astreint à une limite technique : la capacité de stockage du terminal.

L’analyse n’a toutefois abordé certains points que très sommairement. La pénétration relativement basse de la télévision mobile (seulement 2 ou 3% des utilisateurs) a été relativement peu commentée. Même chose pour la musique sur mobile. « Nous ne pouvions couvrir l’ensemble des sujets« , précise Fabienne Simon, du département stratégies d’opinion/ société de TNS Sofres. « A l’avenir, nous essaierons de porter notre attention sur d’autres aspects » précise-t-elle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur