PowerStore : comment Dell EMC simplifie son stockage milieu de gamme

Data & StockageStockage
Dell EMC PowerStore

Dell EMC rationalise son offre de stockage en milieu de gamme avec les appliances PowerStore, qui bénéficient d’une intégration poussée avec VMware.

La marque Power est désormais présente à tous les échelons de l’offre de stockage Dell EMC.

Le groupe américain vient d’officialiser les appliances PowerStore.

Il y avait jusque-là fait référence sous le nom MidRange.NEXT, reflet du positionnement en milieu de gamme, entre les PowerVault et les PowerMax.

Sur ce créneau, le catalogue est pléthorique.
On y trouve les baies PS et SC, respectivement issues des rachats d’EqualLogic et de Compellent par Dell. Ainsi que, côté EMC, les XtremIO (de l’entreprise du même nom, absorbée en 2012) et les Unity (basées sur l’offre VNX).

Les PowerStore unifient cet ensemble, en en reprenant des fonctionnalités : l’architecture bicontrôleur des SC, le socle NAS des Unity, les outils de gestion des XtremIO…

La lignée compte cinq modèles d’appliances. Elles se distinguent essentiellement par leur nombre de cœurs de processeur et la quantité de mémoire vive.

Le châssis de base, au format 2U, compte 25 emplacements NVMe, dont 2 à 4 occupés par de la RAM. Il accepte des SSD (2 à 16 To) ou des modules de mémoire Optane (375 ou 750 Go), mais pas les deux en parallèle.

Dell PowerStore appliances

Chaque baie prend en charge jusqu’à trois modules d’extension (25 logements pour disques SAS 2,5 pouces de 2 à 8 To). La connexion se fait sur deux paires redondantes de ports 12 Gbit/s à quatre voies.

Dell PowerStore appliances 2

PowerStore : une option hyperviseur

La pile logicielle PowerStoreOS est architecturée en conteneurs.
Elle se déploie soit sur matériel nu (appliances PowerStore T), soit sur un hyperviseur VMware intégré (PowerStore X).

Cet hyperviseur permet d’exécuter des VM directement sur l’appliance (fonctionnalité AppsON). Idéal pour des charges applicatives qui doivent résider au plus près des données.
On reste toutefois sur des tâches spécifiques, quand les systèmes hyperconvergés VxRail visent un usage générique.

Les PowerStore X n’autorisent que le stockage en mode bloc et ne peuvent être mis en cluster.
Les PowerStore T prennent en charge le stockage en mode fichier… uniquement sur la baie principale. On peut en grouper jusqu’à 4 dans un cluster. Et atteindre, dans cette configuration, 4 millions d’IOPS, à comparer aux 7,5 millions du moins onéreux des PowerMax.

Dell EMC garantit un ratio de réduction de données de 4:1. Au-delà de la déduplication inline incluse dans PowerStoreOS, la compression repose sur la technologie d’accélération matérielle Intel QuickAssist.

Pas de tiering, mais un moteur d’IA pour optimiser le placement des données, nous assure-t-on.

Pour ce qui est de la migration depuis les baies PS, SC, Unity, VNX et XtremIO, on nous promet un processus « en 7 clics », avec des outils natifs. En tout cas pour le stockage en mode bloc…

Stockage ou calcul ?

Le modèle économique évolue lui aussi. Place à un programme de mise à niveau immédiate, avec trois options de modernisation sans déplacement de données :

  • Mise à jour des contrôleurs vers des modèles équivalents de nouvelle génération
  • Mise à jour vers des modèles plus puissants de la même génération
  • Ajout d’un deuxième système de mêmes caractéristiques que le modèle actuel

Indépendante, l’extension du stockage pourra se faire selon trois modes : expansion de l’activité, utilisation des baies ou en tant que service.

D’ici à cet été, PowerStore devrait devenir une option de stockage pour l’offre d’infrastructure autonome PowerOne. Une version de PowerStoreOS non liée au matériel Dell EMC est par ailleurs en développement.

Illustrations © Dell EMC

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT