Processeurs : Google chasse les ingénieurs chez Qualcomm et Intel

ComposantsData & StockageDéveloppeursMobilitéOS mobilesPoste de travailProjets

Google a recruté des spécialistes du processeur afin de développer ses propres puces pour une meilleure intégration.

A la recherche d’indépendance face aux fondeurs traditionnels, Google cherche à étoffer son équipe d’ingénieurs afin de développer ses propres puces pour mobiles.

Le groupe a déjà installé 16  spécialistes du processeur dans un centre dédié à Bengaluru dans l’État de Karnataka dans le sud de l’Inde. Selon Reuters, l’équipe compte déjà des transfuges provenant de chez Intel, Nvidia ou encore Qualcomm. 

Les GAFAM veulent concevoir leurs puces

Google ne part pas de rien puisque cela fait une dizaine d’années que la firme s’évertue à concevoir ses propres puces dédiés aux datacenters avec notamment les Tensor. Elle n’est d’ailleurs pas la seule à chercher un peu plus d’indépendance.

En plus d’Apple, c’est également le cas de Microsoft, Facebook et Amazon. Il faut dire que les relations entre les fournisseurs de processeurs et les constructeurs sont parfois tendues. C’est notamment le cas entre Apple et Qualcomm au sujet du modem intégré à l’iPhone puisque les deux partenaires sont désormais en conflit. 

Apple aurait par ailleurs l’intention de quitter Intel comme fournisseur des puces de ses Mac. Dans tous les cas, l’intérêt principal de ces ténors c’est surtout d’intégrer au mieux les composants pour en tirer profit au maximum.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur