Qwant : Tristan Nitot jette l’éponge

LogicielsNavigateursPoste de travail

Tristan Nitot ne participera pas à la nouvelle étape de développement de Qwant. L’ex VP Advocacy annonce qu’il quitte son poste, moins de deux ans après son arrivée.

« Au revoir Qwant ». C’est par ces trois mots que Tristan Nitot a simplement annoncé son départ sur sa page LinkedIn.

Après un récapitulatif de ses 2 années au sein du moteur de recherches (  16 mois en tant que VP Advocacy, et 2 mois comme Directeur Général par intérim de septembre 2019 à fin décembre 2019),  Tristan Nitot explique les conditions de son départ.  « Comme prévu, j’ai retrouvé mon poste de VP Advocacy début janvier 2020, mais le cœur n’y était plus. La direction, les actionnaires et moi avons donc décidé ces dernières semaines que je partirai. Nous y voici donc ».

Tristan Nitot

Après une reprise en main par son actionnaire principal – la Caisse des dépôts – et la nomination d’un nouveau DG en janvier, ce départ est un signe supplémentaire des difficultés de Qwant à retrouver une dynamique d’action.

« Parmi les choses dont je suis fier, la réussite des audits de l’État qui permettront le déploiement de Qwant dans les administrations, et une réorganisation de l’entreprise visant à mieux se focaliser sur l’essentiel. » indique Tristan Nitot.

La nouvelle organisation dictée par une nouvelle augmentation de capital d’une dizaine de millions €, selon les Echos, auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations et du groupe allemand Axel Springer, se passera donc de l’ex représentant de Mozilla Europe.

L’urgence est de redresser les comptes. Selon le Figaro, les pertes se creusent :  4,7 millions € en 2016, 10 millions en 2017 et 11,2 millions en 2018.

 

 

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT