Recherche : Un ministre allemand réclame l’algorithme de Google

Régulations

Pour lever les suspicions entourant l’affichage des résultats dans son moteur de recherche, un ministre allemand demande d’avoir d’accès à l’algorithme de Google.

Qui ne tente rien n’a rien… Tel pourrait être le credo  de Heiko Maas, ministre allemand de la Justice, qui, dans un entretien au Financial Times, demande à Google, en toute simplicité, de révéler les secrets de l’algorithme de son moteur de recherche.

Ce qui reviendrait pour la firme de Mountain View, numéro un  de la recherche en ligne, à faire toute la lumière sur la manière dont sont classés et hiérarchisés les sites web dans les résultats de recherche…. Bref,  le ministre allemand voudrait connaître la recette qui a fait de Google une des entreprises les plus puissantes du monde, selon nos confrères d’ITespresso. Cet algorithme est considéré comme le Graal au même titre que le code source de Windows pour Microsoft.

Selon Heiko Maas, « quand un moteur de recherche a un tel impact sur le développement économique, c’est un problème que nous devons régler ». Il soupçonne notamment la firme de Mountain View de privilégier à outrance la mise en avant dans la page de résultats de ses propres services.

Une position dominante dans les mains de l’UE

On se doute bien de la réponse bien de la réponse qu’apportera Google, même si l’entreprise a, depuis des années, maille à partir avec les autorités européennes pour antitrust et abus de position dominante, notamment dans le domaine de la recherche en ligne. Très récemment, la Commission européenne a exigé de nouvelles concessions dans une affaire sur le référencement de certains sites. In fine, la sanction pourrait être financière, mais l’exécutif bruxellois n’ira pas jusqu’à demander l’accès à l’algorithme de Google.

« Nous préconisons l’application cohérente de la législation antitrust aux niveaux national et européen. […] les autorités de la concurrence sont chargées d’évaluer si une entreprise occupe une position dominante sur un marché donné et si elle abuse de cette position », a expliqué le ministre allemand de la Justice.

© TheSupe87-Fotolia.com

A lire aussi :

Google entame une tournée européenne contre le « droit à l’oubli »

Navigateurs : Google force les utilisateurs à la mise à jour


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur