Recrutement : AMD vs Apple = 1 point partout, avantage ARM

Régulations
Source PA Semi

En juillet, Apple débauche John Bruno, ingénieur et architecte expert en processeurs chez AMD… En août, AMD débauche Jim Keller, responsable de la plateforme et des processeurs mobiles chez Apple, et l’un des artisans des processeurs ARM chez Apple.

Rory Read, le CEO d’AMD, continue d’étoffer son staff en recrutant chez ses concurrents.

Passée l’anecdote des mouvements qui s’enchainent – Apple recrute chez AMD, puis AMD chez Apple – l’arrivée de Jim Keller, précédemment directeur de l’architecture des plateformes Apple, pourrait bien être un signe fort des ambitions du fondeur sur le design de processeurs ARM.

Jim Keller : Alpha, x86, Power et ARM

Jim Keller est loin d’être un inconnu dans le monde des microprocesseurs. Il a longtemps travaillé au design des processeurs DEC Alpha, avant de devenir le coauteur du bus HyperTransport et du jeu d’instructions 64 bits des puces AMD, puis d’être l’un des membres fondateurs de PA Semi, dont l’ambition était de rivaliser avec Intel, AMD, IBM et Sun à partir du design Power d’IBM.

Depuis, directeur de la division Platform Architecture Group d’Apple, Jim Keller s’est principalement concentré sur les processeurs mobiles pour les produits marqués du logo de la pomme – iPhone, iPad, iPod et Apple TV. Il reportait à Mark Papermaster, le patron du hardware d’Apple, qui n’a pas survécu à l’affaire de l’antenne de l’iPhone 4, aussi appelée « antennegate » par les geeks.

Que le monde est petit ! En rejoignant AMD, Jim Keller retrouve Mark Papermaster, qui n’a pas mis longtemps à trouver preneur après avoir quitté Apple, et qui a probablement pesé dans le recrutement de son ex-collaborateur. D’ailleurs, Jim Keller, désormais architecte en chef des cœurs de processeurs AMD (un juste retour aux sources), reportera de nouveau directement à Mark Papermaster, CTO (Chief Technology Officer) et vice-président senior Technology d’AMD. Lui-même reportant directement à Rory Read.

Coup de projecteur sur le design ARM

Jim Keller © PA SemiEn dehors du jeu des chaises musicales que se livrent actuellement, et presque habituellement, les grands acteurs de l’informatique et des semiconducteurs, AMD lance deux signes forts au marché :

  • tout d’abord le fondeur, après la cession de ses outils industriels, se restructure autour du design des processeurs et cherche à séduire des pointures pour l’accompagner dans cette évolution stratégique ;
  • ensuite, avec le recrutement de Jim Keller, AMD s’offre l’une des chevilles ouvrières des processeurs ‘Ax’ d’Apple, construits sur la base du design ARM.

Voilà qui tombe bien. AMD figure aujourd’hui parmi les partenaires de ARM et compte bien profiter de ce design pour revoir son positionnement face à Intel… sur les microserveurs ou le stockage d’entrée de gamme par exemple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur