Red Hat OpenShift 4.5 s’ouvre davantage à la virtualisation

CloudLogicielsOpen SourceOrchestrationVirtualisation

Avec OpenShift 4.5, Red Hat veut briser les silos entre applications s’exécutant sur des machines virtuelles et celles basées sur des conteneurs dans le cloud.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Red Hat, qui participe à l’événement KubeCon + CloudNativeCon Europe Virtual, a annoncé la disponibilité générale de Red Hat OpenShift 4.5.

La plateforme doit permette aux clients de « bénéficier d’une approche cloud native, tout en prenant en charge les applications traditionnelles existantes », a déclaré Ashesh Badani, vice-président Cloud Platforms chez Red Hat. « Red Hat OpenShift poursuit dans cette voie en apportant la virtualisation à Kubernetes », a ajouté le dirigeant.

Pour ce faire, la plateforme d’orchestration de conteneurs basés sur Kubernetes inclut la fonctionnalité OpenShift Virtualization. Celle-ci supporte des charges de travail s’exécutant sur des machines virtuelles (VM), parallèlement à celles basées sur des conteneurs dans le cloud. Les développeurs peuvent ainsi créer et déployer des applications hybrides qui peuvent s’exécuter parallèlement sur la même plateforme.

OpenShift à l’Edge

Red Hat OpenShift 4.5 introduit également une automatisation « complète » pour les déploiements VMware vSphere, selon les promoteurs de l’offre.

Enfin, Red Hat OpenShift 4.5 a été pensée pour répondre aux traitement exigeants, comme l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage machine (ML) . Par ailleurs, la prise en charge de clusters à 3 nœuds apporte les capacités de Kubernetes à la périphérie du réseau (Edge). Une périphérie qu’emprunte, notamment, l’Internet des objets (IoT).

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT