Résultats 2011 : Atos affiche 6,8 milliards d’euros de CA et un bénéfice en hausse de 56 %

RégulationsSSII
bourse-tendance-courbe-spéculation

Chiffre d’affaires stable et bénéfice en nette hausse pour le Français Atos, qui semble avoir réussi l’intégration de Siemens IT Solutions and Services.

Atos vient de présenter les résultats de son année 2011. Au menu, un chiffre d’affaires qui s’établit à 6,812 milliards d’euros, en hausse de 0,3 %, et un résultat net qui bondit à 182 millions d’euros, soit une hausse de 56 % par rapport à l’année 2010.

« En 2011, comme pour les années précédentes, nous avons atteint tous nos objectifs, constate Thierry Breton, président-directeur général d’Atos. Atos a retrouvé une croissance organique positive de son chiffre d’affaires. Grâce à une très bonne exécution de ses programmes de transformation, le groupe a atteint son objectif de marge opérationnelle de 6,2 %, supérieur à l’objectif initial de 6,0 %. »

« Le flux de trésorerie a progressé de 36 % (à 194 millions d’euros, NDLR) par rapport à l’exercice précédent, poursuit le dirigeant. L’année 2011 restera un tournant dans l’histoire du groupe, où l’acquisition de Siemens Solutions and Services a permis à Atos de devenir un champion informatique européen (…). Nous envisageons une solide année en 2012. »

L’infogérance en locomotive

L’infogérance reste l’activité reine d’Atos, avec un chiffre d’affaires sur l’année de 2,892 milliards d’euros, en croissance de 1,7 % par rapport à 2010. L’intégration de systèmes est en baisse de 2 % à 1,771 milliard de CA. Les services transactionnels de haute technologie et les activités spécialisées comptent pour 1,562 milliard du CA de la SSII (+1,9 %). Enfin, l’activité conseil et services technologiques représente un CA de 588 millions d’euros (-3,3 %).

Côté marchés, le chiffre d’affaires réalisé en Europe Centrale et de l’Est bondit de 9,8 %. Même constat en Amérique du Nord, avec une hausse de 10,2 %. En Europe de l’Ouest, la situation est plus contrastée : la SSII monte en Allemagne (+4,4 %) ainsi qu’au Royaume-Uni et en Irlande (+4,2 %). Dans le même temps, le chiffre d’affaires chute en France (-2,9 %) comme au Benelux (-6,3 %).

Notez enfin que le nombre de salariés d’Atos est passé de 48 278 à 73 969 en une seule année. Soit 25 691 salariés supplémentaires dans le groupe. Un phénomène qui s’explique par l’intégration des 26 895 employés de Siemens IT Solutions and Services au sein de la SSII. Au final, le dégraissage aura prévalu sur les embauches.

Crédit photo : © Julien Eichinger – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur