Résultats: Acer s’enfonce au deuxième trimestre

CloudPC
Résultats

La baisse des ventes de PC, notamment des netbooks concurrencés par les tablettes, ajoutée aux dépenses de réorganisation du groupe, font plonger les résultats d’Acer de 32 % au deuxième trimestre.

Les affaires d’Acer ne se sont guère arrangées au fil de l’année. Après sa baisse de près de 15 % subie au premier trimestre, le constructeur taïwanais doit encaisser une chute de 32 % au deuxième trimestre par rapport à la même période 2010. Selon les résultats préliminaires présentés le 24 août, Le groupe (qui réunit les marques Acer, Packard Bell, eMachines et Gateway) a réalisé un chiffre d’affaires de 102,1 milliards de dollars taïwanais (3,5 milliards de dollars). Soit une perte nette record pour l’entreprise de 236 millions de dollars. Du jamais vu depuis 10 ans pour l’entreprise.

Des mauvais résultats essentiellement dus aux ventes plus que décevantes du constructeur. Acer est ainsi passé de la 2e à la 4e place dans le classement mondial au cours du second trimestre, selon le cabinet Gartner. Particulièrement en Europe avec une baisse de plus de 44 %. Le ralentissement de la demande et, surtout, la chute du marché des netbooks (quasiment de moitié dans certaines régions) qui ont fait le succès d’Acer (et d’Asus) depuis leur apparition sur le marché en 2008, expliquent essentiellement ces mauvais résultats.

Sur le premier semestre, le résultat s’élève à 8 milliards de dollars, soit un recul de 26 % par rapport à 2010. Et une perte de 179 millions de dollars « à cause d’impacts internes et externes défavorables à l’entreprise au deuxième trimestre », souligne le communiqué.

La concurrence des tablettes, marché sur lequel Acer a tardé à investir, s’est donc fait sentir venant s’ajouter à une conjoncture défavorable, notamment dans les pays occidentaux. Ce qui a entraîné le renouvellement d’une partie de la direction du groupe, avec notamment la démission de son PDG Gianfranco Lanci, et la réorganisation de l’activité avec la création de la division «Touch Business» consacrée aux ardoises numériques et smartphones. La réorganisation vise également à renforcer le contrôle des stocks et optimiser leur gestion.

« Au deuxième semestre, Acer a fait des efforts pour réduire encore l’inventaire des canaux de distribution en raison de la stagnation des économies européennes et américaines, et le ralentissement du marché des PC, explique le constructeur. En outre, la société a payé de considérables indemnités de départ [300 suppressions de poste en Europe, NDLR]. Par conséquent, Acer a subi une perte plus élevée que prévue au deuxième trimestre. »

Le groupe taïwanais espère bien sortir redresser la barre au troisième trimestre en affichant un résultat opérationnel stable et une marge en progression pour le quatrième trimestre. Acer compte notamment sur le décollage du marché des ultrabooks censé prendre la relève des netbooks et concurrencer les tablettes (malgré les réticences d’Intel). De plus, le constructeur compte bien tirer parti de la défection de HP (non encore effective dans les faits) sur le marché de l’informatique personnelle.

Mais l‘année n’en risque pas moins de finir dans le rouge pour Acer. « La perte trimestrielle est plus importante que prévue, déclare le président du conseil d’administration J.T. Wang aux Echos (25/08). Il sera impossible d’enregistrer des bénéfices sur l’exercice entier. » 2011, annus horribilis pour Acer?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur