Résultats ARM : « Ce n’est que le début ! »

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
ARM-chip

Horizon sans nuages pour le concepteur de processeurs ARM. La firme britannique, soutenue par le marché de la mobilité, se trouve de nouveaux débouchés dans l’embarqué et au sein des entreprises.

Hier, le concepteur de technologies processeur ARM levait le voile sur des résultats records. Voir à ce propos notre article « 1 milliard de puces ARM sont vendues chaque mois ! ». Nos confrères de TechWeekEurope UK se sont entretenus avec Noel Hurley, responsable des CPU chez ARM. La confiance règne au sein de la firme britannique, qui a toutes les raisons de penser qu’elle battra encore une fois tous les records de progression en 2015.

Le marché de la mobilité, smartphones et tablettes, a été soutenu en 2014. « Les terminaux mobiles deviennent de plus en plus le premier ordinateur des utilisateurs. Ils nous libèrent de nos bureaux », constate Noel Hurley. Mais la firme à d’autres ambitions. « Nos résultats ne sont pas juste liés à la mobilité. Nous cherchons à ajouter de l’intelligence dans tout. » Ce tout, c’est principalement le marché de l’électronique embarquée, et plus particulièrement celui de l’Internet des Objets.

Les moteurs : mobilité et embarqué

Si le secteur mobile représente 47 % des ventes de CPU ARM, l’embarqué compte pour 34 %. Un volume important. 14 % de puces ARM sont utilisées dans le monde de l’entreprise (principalement au sein de périphériques, réseau, d’impression ou de stockage). Un chiffre qui devrait croitre en 2015 avec l’arrivée des serveurs ARM.

Enfin, les usages domestiques des puces ARM forment 5 % des troupes. Cela peut sembler peu mais nous parlons de 5 % de 12,1 milliards de composants. Soit plus de 600 millions de processeurs ARM. C’est plus que ce que vend Intel chaque année.

La firme connaît aussi un certain succès dans le monde des processeurs graphiques, les GPU. Les Mali sont devenus l’offre la plus populaire sous Android, avec 550 millions de GPU vendus en 2014.

À lire aussi :
ARM Cortex-A72: les smartphones embarqueront 16 cœurs 64bits à 3 GHz
Nvidia présente le plus puissant des composants ARM, le Tegra X1
Les puces ARM d’Annapurna Labs s’invitent dans les NAS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur