Les puces ARM d’Annapurna Labs s’invitent dans les NAS

CloudData & StockageServeursStockage
QNAP TS-431 Plus

Hier encore inconnu, Annapurna Labs équipe aujourd’hui certains NAS QNAP et Netgear. Des NAS en Cortex-15 à la dimension applicative plus marquée.

QNAP annonce aujourd’hui la sortie de deux nouveaux NAS, qui se veulent très économes en énergie. Les TS-231+ (deux baies, 239 euros HT) et TS-431+ (quatre baies, 329 euros HT) s’appuient en effet sur une puce ARM dédiée spécifiquement au monde des serveurs de fichiers réseau.

Toutefois, deux éléments intéressants s’invitent dans la fiche technique de ces nouveaux NAS. Primo, ils adoptent une puce bicœur ARM Cortex-A15 à 1,4 GHz, épaulée par 1 Go de RAM. Ces NAS ARM devraient donc ne plus être cantonnés aux seules fonctions de partage de fichiers, pour devenir des serveurs applicatifs tout à fait convaincants.

Le second fait intéressant est que le concepteur de ce SoC ARM n’est autre que l’Israélien Annapurna Labs, récemment racheté par Amazon. Voir à ce propos notre article « Amazon va armer AWS avec les puces d’Annapurna Labs »).

Les NAS, porte d’entrée d’ARM dans le monde des serveurs

Notez qu’Annapurna Labs équipe également les ReadyNAS 202 et 204 de Netgear. Des serveurs pourvus de 2 Go de RAM.

Bonne pioche donc pour Amazon, qui se paye un des rares concepteurs de puces ARM proposant des composants pour serveurs, mais aussi celui qui a su détrôner Marvell de ce marché. Il est vrai que ce dernier s’est quelque peu reposé sur ses lauriers, ratant ainsi la montée en gamme des NAS ARM vers le marché des serveurs applicatifs plus classiques.

Marvell se doit de réagir s’il veut ne pas rater l’arrivée des puces ARM 64 bits. La firme a toutefois commencé à fournir des puces Cortex-A53 pour le marché des smartphones. Elle équipe également le cloud d’Online.net avec ses puces ARM 32 bits (voir « Cloud : Iliad-Free mise sur les puces ARM pour jouer les trublions »).

À lire aussi :
Bataille de coeurs pour les puces serveurs ARM 64 bits
Qualcomm va investir le marché des serveurs ARM
HP intégre les puces ARM 64 bits aux serveurs Moonshot


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur