RIM (BlackBerry) va recruter 3.000 personnes

Cloud

Le canadien est bien l’un des rares constructeur à pouvoir recruter

Les fabricants de mobiles ne sont pas tous affectés par la crise… Le canadien RIM, constructeur des smartphones BlackBerry, connaît une croissance continue depuis plusieurs années; il fait partie des rares entreprises à n’avoir pas essuyé les revers de la crise. A l’inverse de nombre de ses concurrents, il continue de recruter.

Jim Balsillie, co-président directeur général de la firme, a annoncé, en marge du Mobile World Congress de Barcelone, vouloir recruter 3.000 personnes pour faire face à une demande croissante.

Cette annonce révèle le gouffre qui sépare RIM de certains de ses concurrents. Alors que des géants de la téléphonie mobile mondiale – le finlandais Nokia et Sony Ericsson – licencient, le canadien poursuit tranquillement sa croissance.

RIM a bénéficié de l’essor des smartphones, un type de mobiles d’abord limité aux professionnels qui a séduit le grand public. Au troisième trimestre de l’année 2008, le secteur des smartphones a progressé de 28%.

A ce jour, le canadien a vendu quelque 50 millions de BlackBerry.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur