Ruckus propose le premier hotspot Wifi à 2 Gbit/s

Gestion des réseauxMobilitéRéseauxWifi

Ruckus propose son premier point d’accès Wifi 802.11ac doté de la génération Wave 2 qui double la capacité de la bande passante sans fil.

Avec le ZoneFlex R710, Ruckus a présenté le premier, à notre connaissance, point d’accès Wifi 802.11ac de génération Wave 2 du marché. Cette nouvelle génération du Wifi ac, normalisé en janvier 2014 par l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), intègre notamment la technologie MU-MIMO (Multi-User Multiple-Input and Multiple-Output).

A travers un procédé baptisé beamforming (qui consiste à orienter le signal en émission du point d’accès au plus près de la direction du terminal), le MU-MIMO permet à chaque utilisateur de bénéficier simultanément de la bande passante maximale du composant, soit les 1,37 Gbit/s unidirectionnels du 802.11ac, quand elle est habituellement partagée entre les différents utilisateurs du réseau. En outre, le MU-MIMO aidera à faire passer les débits théoriques du 802.11ac de 3,47 Gbit/s à 6,93 Gbit/s à terme selon les spécifications de la norme. On en est évidemment encore loin.

Préparer le terrain des futurs besoins

Pour l’heure, Ruckus revendique une bande passante de plus de 2,5 Gbit/s avec sa nouvelle station Wifi 4×4:4 qui se répartit entre les 1,73 Gbit/s sur la bande des fréquences 5 GHz (802.11ac sur 80 MHz de largeur de bande) et les 800 Mbit/s en 2,4 GHz (802.11n, sur 40 MHz). Le produit est compatible avec toutes les générations précédentes de Wifi (a/b/g) Le constructeur américain revendique sa technologie BeamFlex+ qui permet de créer plus de 3000 diagrammes d’antennes directionnelles et une réduction des interférences radio de 15dB avec le procédé de beamforming. Le fournisseur entend également se distinguer avec une double polarisation des antennes qui permet au point d’accès de s’adapter automatiquement aux changements d’orientation physique propres aux smartphones et tablettes, par définition mobiles, afin de maintenir la qualité de réception du signal de manière optimale même avec des signaux radios faibles des terminaux. Néanmoins, Ruckus a limité

Evidemment, seuls les terminaux équipés des chipsets Wave 2 tireront profit des avantages de la technologie. Ils ne sont pas encore légion et le marché risque de mettre du temps avant de décoller. Mais le 802.11ac Wave 2 permet ainsi de préparer le terrain pour répondre à la consommation croissante de ressources de communication sans fil dans les zones publiques comme au sein des réseaux d’entreprises où les réseaux sans fil (WLAN) sont appelé à remplacer les réseaux câblés (LAN). De Netgear à D-Link, les principaux constructeurs de routeurs Wifi s’apprêtent à mettre à jour leurs produits.

445 Mbit/s en réel

De son côté, Ruckus a déjà un premier client : la ville de San José, en Californie. « Nous devons nous préparer à supporter des terminaux et à offrir des services dont nous ignorons encore tout, explique Vijay Sammeta, DSI de la municipalité. En investissant dans la technologie Wave 2, nous anticipons sur l’avenir. Nous comptons sur le point d’accès Ruckus ZoneFlex R710 pour passer à la vitesse supérieure. C’est le meilleur point d’accès Wi-Fi que nous avons jamais déployé, même sans terminaux compatibles avec la technologie MU-MIMO. » Le nouveau réseau permettrait notamment aux ordinateurs portables (supportant les flux n et ac) d’atteindre des vitesses de 445 Mbit/s et de 200 Mbit/s par smartphone (à un seul flux).

Il faudra néanmoins s’assurer que l’infrastructure réseau sur laquelle se connecte le ZoneFlex R710 dispose de la capacité suffisante pour répondre aux promesses du routeur sans fil. Ce dernier dispose notamment de deux ports Gigabit Ethernet et peut être autonome ou bien géré dans le cadre d’un réseau WLAN et administré de manière centralisé. Enfin, le point d’accès peut être alimenté en Power over Ethernet (PoE) 802.3af (donc indépendamment d’une infrastructure électrique propre) et dispose d’un port USB pour y connecter tous types d’extensions permettant des services de localisation des utilisateurs (beacon Bluetooth Low Energy) et autre composante de l’Internet des objets (IoT). Autant de services de collecte des données monétisables d’une manière ou d’une autre. Le Ruckus ZoneFlex R710 est aujourd’hui proposé à partir de 1 295 dollars.


Lire également
Selina Lo (Ruckus Wireless) : « Le wifi va être complémentaire des small cell 3G et 4G »
Wifi 802.11ac : un succès très attendu

crédit photo © new photo – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur