Salesforce : 100 millions de dollars pour stimuler les apps mobiles en entreprises

CloudMobilitéRégulations

Salesforce a annoncé la mise en place d’un fonds de capital-risque doté de 100 millions de dollars pour stimuler le développement d’applications mobiles pour les entreprises. 5 premières start-up en bénéficient.

La semaine dernière, Salesforce annonçait l’extension de ses partenariats en matière de wearables technologies et appelait les développeurs à se mobiliser pour apporter des applications aux entreprises. La mobilité reste au cœur de la stratégie du spécialiste du CRM en mode SaaS avec, maintenant, un volet financier.

L’éditeur a annoncé le lancement du Salesforce1 Fund. Il s’agit de la première structure financière dédiée de son bras armé, Salesforce Ventures. Ce fonds disposera d’une dotation de 100 millions de dollars. John Somorjai, senior vice-président du développement et de la stratégie souligne à nos confrères de VentureBeat que les investissements ont pour objectif « de construire le plus grand écosystème de sociétés du Cloud à destination des entreprises ». Le fil rouge de ce fonds est que « toutes les start-up puissent proposer des expériences intégrées à nos clients, notamment à travers la plateforme mobile, et orientées vers les médias sociaux via Salesforce1 ».

 5 investissements pour débuter

Concrètement, la firme de Marc Benioff a choisi 5 premières entreprises bénéficiaires de Salesforce1 Fund. Elle n’a cependant pas indiqué les montants investis, mais précise qu’il s’agit dans tous les cas d’un co-investissement.

Parmi les heureux élus, il y a DocuSign qui, comme son nom l’indique, propose une application de signature de document sur des terminaux mobiles. Il s’agit de la deuxième vague d’investissement de la part de Salesforce dans cette start-up. On trouve également InsideSales pour la gestion des forces commerciales (intégrant un système de clic to call et de lead management). Skuid offre des outils pour créer des pages personnalisées.

Pour le côté fun, de l’argent va être investi dans i.am+, une start-up fondée par le chanteur et entrepreneur Will.i.am. Elle vise à fournir des accessoires combinant mode et technologies, ainsi que le développement d’applications sur la plateforme Salesforce1. Un premier accessoire, un appareil photo, avait été lancé en décembre 2012 pour les iPhone 4S. Le nom de la dernière société bénéficiaire des investissements de Salesforce n’a pas été révélé, mais elle se positionne dans les wearable technologies. Cette liste n’est pas exhaustive et l’éditeur pourra participer à d’autres tours de table.

crédit photo © arka38 – shutterstock

A lire aussi :

Olivier Nguyen, Salesforce : « Community Cloud est complémentaire à Linkedin ou Facebook »

Opération séduction de Salesforce auprès des entreprises françaises

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur