Samsung lance le WiBro, concurrent du WiMax

Réseaux

Une belle bataille s’annonce entre le sud-coréen et Intel

Les réseaux haut débit sans fil continuent de faire la “une” de l’actualité. Après l’annonce d’une norme commune de téléphonie mobile 4G par la Chine et le Japon, Samsung annonce l’avènement du WiBro. Derrière ce terme (Wireless Broadband), se cache en réalité une technologie concurrente direct du WiMax. A savoir, de l’accès haut débit sans fil à grande couverture. Ses caractéristiques sont prometteuses: 30 Mb/s sur plusieurs dizaines de kilomètres avec un signal en mouvement. Le sud coréen a développé cette technologie avec l’institut de recherche coréen en électronique et en télécommunications. Samsung veut couper l’herbe sous le pied à Intel, fervent défenseur du WiMax. Il s’estime en avance sur l’américain mais en Europe, le WiMax est standardisé. Les équipements existent et les projets de déploiements se multiplient. Notamment en France où il vient en complément de l’ADSL dans les zones non couvertes (voir nos articles). Dès 2006, de nombreux opérateurs devraient proposer des accès WiMax puisque plusieurs licences vont être attribuées. Pour autant, le WiBro pourrait d’abord trouver ses marques en Asie. Car les pays de la région cherchent à imposer des standards locaux afin d’échapper à la domination des équipementiers étrangers.

“Concernant les technologies de l’après 3G pour la connectivité mobile, je ne veux pas voir le logo “Intel Inside” sur les terminaux opérateurs. Nous saurons imposer le WiBro en tant que standard.”, prévient en effet le président de Samsung Lee Ki-tae. Intel est rhabillé pour l’hiver! Car le WiBro pourrait aussi et surtout viser le marché de la mobilité, au même titre que la 3G et de la 4G alors que le WiMax semble d’abord s’orienter vers le marché de l’accès Internet. Mais WiMax et WiBro pourraient être compatibles puisque les deux technologies sont issues de la norme 802.16e.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur