Samsung privé des Galaxy S et S II en Europe

LogicielsSmartphonesTablettes

Le tribunal de La Haye a tranché. Samsung a violé des brevets revendiqués par Apple sur ses smartphones. Mais ses tablettes Galaxy Tab sont épargnées.

C’est un sérieux coup de semonce que doit encaisser Samsung. Le tribunal de La Hayes, aux Pays-Bas, a donné raison à Apple sur plusieurs points dans la guerre des brevets que se livrent les deux firmes en Europe, notamment. Conséquences, Samsung est sommé de retirer de la vente trois modèles de smartphones commercialisés dans 10 pays européens :Galaxy S et sa déclinaison S II, et le Ace, et cela à partir du 13 octobre prochain, date d’application de l’injonction.

Sauf si le constructeur coréen modifie ses technologies afin d’en retirer les parties de code revendiquées par Apple. Le juge a notamment retenu son attention sur la manière de faire défiler les images ou encore la méthode de dévérouillage de l’écran tactile des smartphones (ce qui paraît absurde d’autant que le brevet logiciel n’est pas reconnu en Europe mais là n’est pas le sujet). En revanche, aucune trace de contrefaçon n’a été relevée concernant la Galaxy Tab 10.1, également accusée par Cupertino d’enfreindre sa propriété intellectuelle. Samsung pourra donc continuer à vendre son ardoise alors qu’elle est interdite de vente en Allemagne où une demande d’injonction locale est en cours.

Coup dur, donc, pour Samsung et sa stratégie de conquête du marché mobile. Il est toutefois fort probable que le constructeur coréen conteste cette injonction préliminaire pour éviter le retrait de ses smartphones à court terme, analyse ITespresso.fr. Surtout dans la perspective d’un procès qui se déroulera « courant 2012 ». Samsung ne peut se permettre d’attendre.

Les motifs visant essentiellement Android 2.2, une mise à jour vers Honeycomb pourrait suffire à résoudre l’affaire, bien que cette version (Android 3.x) soit surtout taillée pour les tablettes plus que les smartphones. L’arrivée prévue en fin d’année d’Android 2.4 Ice Cream Sandwich unifiant les deux plates-formes permettra-t-elle à Samsung de sortir de la situation? Dans un communiqué, le constructeur assure quoi qu’il en soit qu’il prendra « toutes les mesures pour assurer que [ses] Galaxy soient disponibles pour les consommateurs ».

Samsung et Apple ne se livre pas seulement une guerre des brevets. Ils s’attachent à conquérir le marché des smartphones et éjecter Nokia de premier constructeur du marché mobile. Ils ont respectivement vendus 19 et 20 millions d’unités au cours du deuxième trimestre. Samsung ayant bénéficié de la rapidité des développements d’Android. Une guerre de marché qu’Apple tente aujourd’hui de gagner à coup de revendications de propriété intellectuelle. Samsung n’est pas le seul constructeur de terminaux Android dans la ligne de mire de Cupertino. La firme de Steve Jobs, désormais entre les mains de Tim Cook, a également attaqué HTC et Motorola pour viols de brevets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur