SAP : son accélérateur de start-up s’installe Paris

LogicielsProjets

SAP prépare l’ouverture en septembre 2018 de son accélérateur de start-up en France. Plus de cinquante jeunes pousses du numérique seront soutenues sur cinq ans.

L’effet « Choose France » semble fonctionner à plein. En janvier, SAP annonçait un investissement de 2 milliards d’euros sur cinq ans dans l’Hexagone et le rachat de Recast.ai. Aujourd’hui, l’éditeur allemand de logiciels de gestion prépare l’ouverture à Paris, en septembre 2018, de son accélérateur de start-up : SAP.iO.

La structure a vocation à accompagner la phase d’accélération d’une cinquantaine de jeunes pousses du numérique sur cinq ans. L’appel à candidatures sera lancé lors du salon Viva Technology du 24 au 26 mai 2018 à Paris. C’est l’occasion pour des start-up de se distinguer auprès d’investisseurs et soutiens potentiels, dont SAP. L’éditeur de son côté, cherche à identifier des start-up françaises à fort potentiel, compléter son portefeuille de solutions et apporter davantage de valeur à ses clients.

« Nous soutenons la croissance des start-up en France depuis de nombreuses années via SAP.iO et les programmes d’accompagnement Startup Focus et Startup Select », a déclaré Gérald Karsenti, désormais directeur général de SAP France, cité dans un communiqué.

Andjaro

Aujourd’hui, « avec notre initiative pour l’innovation en France », dont un programme de dépenses de 150 millions d’euros par an en R&D sur cinq ans, « nous renforçons notre soutien de plusieurs façons. D’abord en investissant directement via l’acquisition ou l’investissement dans certaines compagnies », a-précisé le dirigeant.

C’est le cas, par exemple, avec la start-up Andjaro (ex-OuiTeam). La jeune pousse édite une plateforme d’optimisation de gestion d’effectifs pour grands groupes. Elle a bouclé en mars dernier un tour de table de 5 millions d’euros auprès de Balderton Capital et du fonds d’investissement SAP.iO.

« Ensuite nous investissons de façon indirecte, en créant et accompagnant des structures existantes comme des accélérateurs pour les aider à se développer », a ajouté Gérald Karsenti. Ainsi, après l’acquisition de Recast.ai (création de chatbots), SAP a annoncé un partenariat avec Crédit Agricole Provence Côte d’Azur. Une alliance centrée sur la pépinière de start-up Village by CA Sophia-Antipolis.

À travers ces initiatives, SAP veut investir des marchés en croissance : intelligence artificielle (IA/Machine Learning), Blockchain, Internet des objets (IoT)…

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur