Seagate avale les disques durs de Samsung

Cloud

Seagate rachète, pour plus d’1,3 milliard de dollars, l’activité disques durs de Samsung. Avec Western Digital et Toshiba, il ne reste plus que trois acteurs sur le marché mondial du stockage sur disque électromagnétique.

Samsung et Seagate viennent finalement de confirmer les informations du Wall Street journal sur la vente de l’activité disques durs du premier au second. Les deux groupes ont conclu un accord définitif selon lequel Seagate et Samsung « vont considérablement élargir et renforcer leur relation stratégique poursuivre en alignant leurs propriétés respectives, les investissements et les technologies clés », note le communiqué. L’opération entend être finalisée avant la fin de l’année.

Le montant de la transaction s’élève à 1,375 milliard de dollars (961 millions d’euros). Mais Seagate n’en paiera que la moitié en liquidités (soit 687,5 millions) à Samsung. L’autre moitié sera constituée sous forme d’actions qui permettra à l’industriel coréen de détenir 9,6 % des parts de son homologue américain, analyse le site StorageNewsletter.com. Ce qui permet à Samsung de pouvoir s’asseoir à la table du conseil d’administration de Seagate.

Tel qu’il est présenté, l’accord pose effectivement les briques d’une collaboration durable entre les deux entreprises et en étend l’échange de licences croisées déjà existant depuis juin 2010. Ainsi, Seagate s’engage à continuer à alimenter les PC, notebook, et autres produits informatique de Samsung. A l’inverse, ce dernier fournira sa technologie de stockage Flash dans les SSD de son partenaire américain, y compris les disques hybrides. Enfin, les deux groupes collaboreront pour développer des solutions de stockage d’entreprise.

Si Samsung est parvenu à ses fins (se débarasser d’une activité en manque de rentabilité), Seagate fait plutôt une bonne affaire en accédant pour un prix très raisonnable au marché de son concurrent. Seagate détiendra environ 40 % du marché des disques durs, derrière Western Digital dont la part s’est élevée à 50 % à travers l’acquisition de Hitachi GST le mois dernier. Il est clair que, visiblement, Seagate et Western Digital vont se partager le marché mondial du disque dur. Toshiba et ses 10 % du marché résistera-t-il longtemps à la voracité des deux américains?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur