Semi-conducteurs : Xiaomi intègre le top 10 mondial des acheteurs

ComposantsPoste de travail

Les 10 premiers acheteurs de semi-conducteurs ont représenté 40,2% de la dépense mondiale dans ce domaine en 2018, selon Gartner.

Le cabinet Gartner vient de publier d’autres données préliminaires sur le marché des semi-conducteurs.

En 2018, les ventes de puces ont progressé de 13,4% à 476,7 milliards de dollars.

Le groupe électronique sud-coréen Samsung et la firme technologique américaine Apple sont restés les deux premiers acheteurs mondiaux du marché des semi-conducteurs.

À eux seuls, ils ont représenté 17,2% de la dépense mondiale.

Mais la Chine, avec quatre équipementiers (OEM) — Huawei, Lenovo, BBK Electronics et Xiaomi — dans le classement, contre trois l’an dernier, affiche une croissance plus élevée que ses concurrents.

Samsung et Apple dominent le top 10

Huit des dix premiers acheteurs mondiaux de semi-conducteurs en 2017 sont encore présents dans le top 10 de 2018. En revanche, LG Electronics et Sony n’en font plus partie.

Kingston Technology (+48,7% de dépenses) a intégré le classement. Tout comme Xiaomi (+63%) qui a gagné huit places en un an :

1. Samsung (Corée)
2. Apple (Etats-Unis)
3. Huawei (Chine)
4. Dell (Etats-Unis)
5. Lenovo (Chine)
6. BBK Electronics (dont Vivo et Oppo) (Chine)
7. HP Inc. (Etats-Unis)
8. Kingston Technology (Chine)
9. HPE (Etats-Unis)
10 Xiaomi (Chine)

En définitive, les 10 premiers acheteurs de semi-conducteurs en 2018 ont représenté 40,2% de la dépense mondiale dans ce domaine (contre 39,4% en 2017).

Ce classement est impacté par la consolidation des marchés PC et smartphones. Et, dans une moindre mesure, par le ralentissement de la hausse des prix des mémoires.

Gartner rappelle, enfin, que Samsung Electronics est aussi le premier fabricant/vendeur de semi-conducteurs devant Intel, SK Hynix, Micron Technology et Broadcom.

(crédit photo © ktsdesign – shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur