Sigfox, le réseau de l’Internet des objets, gagne la Silicon Valley

Régulations
silicon-valley

La start-up toulousaine Sigfox serait prête à déployer dans la baie de San Francisco son réseau cellulaire bas débit dédié à l’Internet des objets.

Sigfox séduit San Francisco. La start-up, qui compte une soixantaine de collaborateurs répartis entre Toulouse, Paris, Madrid et la Silicon Valley, s’apprête à activer depuis la Californie son réseau cellulaire dédié à l’Internet des objets (IoT). Le matériel est prêt. Il ne manquerait plus que le feu vert des autorités américaines, rapporte le magazine MIT Tech Review.

Premier déploiement pour Sigfox aux États-Unis

Sigfox permet de connecter des périphériques multiples, des détecteurs de fumée aux antivols de vélos, à son réseau à basse consommation et d’établir des communications bidirectionnelles hors réseaux traditionnels (2G, 3G et 4G). « Si vous souhaitez obtenir des milliards de connexions de ce genre, vous avez besoin d’un nouveau type de réseau », a expliqué à la revue américaine Luke D’Arcy, directeur des opérations de Sigfox aux États-Unis.

La jeune pousse dirigée par Ludovic Le Moan ajoute son matériel aux antennes existantes. Son réseau couvrira San Francisco depuis l’extrémité nord de la péninsule jusqu’à la Silicon Valley au sud. Il s’agira du premier déploiement pour Sigfox aux États-Unis, après des déploiements en France, aux Pays-Bas, en Espagne et en Russie.

En Californie, la bande des 915 mégahertz sera utilisée. Quant aux transmissions, elles se feront à 100 bits par seconde. Le réseau Sigfox est donc bien moins rapide que les réseaux pour smartphones, mais suffisant pour une majorité d’objets. Pour se connecter au réseau, ces objets devront être équipés d’une puce spécifique, dont le prix est estimé entre 1 et 2 dollars.

Sigfox, qui a récemment bouclé un troisième tour de table et recruté Anne Lauvergeon comme présidente de son conseil d’administration, espère susciter l’intérêt de nouveaux partenaires et capital-risqueurs dans la baie. Ceux-ci ont investi, d’après CB Insights, près de 1 milliard de dollars l’an dernier dans les start-ups de la région actives dans l’IoT.


Voir aussi

Ludovic Le Moan, Sigfox @ LeWeb 2012


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur