Silicon Valley : Couchbase, base de données NoSQL… et mobile

Bases de donnéesCloud

CouchBase joue la carte de la base de données NoSQL dans une approche temps réel, et mise fortement sur une demande en devenir, le NoSQL sur le mobile via la synchronisation sur le modèle JSon.

IT Press Tour, San Francisco

Avec le temps, les bases de données NoSQL se font de plus en plus efficaces. Il était temps. Car il faut affronter la problématique de l’augmentation exponentielle des volumes de données, en particulier non structurées. Couchbase propose sa solution, et va plus loin en misant sur l’arrivée du modèle JSon sur le mobile pour accompagner la synchronisation avec sa base et ses serveurs NoSQL.

Rappelons tout d’abord qu’une base de données NoSQL n’a pas pour objectif de placer l’information dans des cases, comme les bases relationnelles classiques, mais de la prendre brute – donc non structurée – et d’y associer un identifiant et éventuellement des métadonnées.

Plus rapide à traiter, adaptée au mode objet, capable de prendre en charge des volumes importants (sans commune mesure avec l’existant), elle se révèle également de plus en plus adaptée au déploiement de bases de données dédiées aux applications critiques.

Scalabilité, performance et agilité

Les avantages d’une base de données NoSQL portent sur trois points essentiels : la scalabilité, l’absence de structuration contraignante offrant une capacité à grossir sans rupture ; la performance, qui lui permet de se rapprocher du temps réel sans artifice mécanique ; et l’agilité, de nouveau via une structuration simplifiée.

Mais le plus important est certainement la rapidité d’accès à la donnée d’une base de données interactive temps réel. C’est pourquoi Couchbase se positionne en parallèle de la mouvance Big Data et de l’analytique Hadoop. Les deux sont également complémentaires, ce qui semble séduire ses clients.

Couchbase s’exécute on-premise ou sur le Cloud Amazon, ce dernier étant plutôt conseillé pour les applications mobiles.

Couchbase

Les premiers scénarios d’usage

Tous ces avantages, Couchbase nous les décrit au travers des expériences de ses premiers clients, parmi lesquels figurent Amadeus, PayPal, ou encore Questpoint. La start-up annonce plus de 400 clients et 10 000 nœuds en production, payés et déployés. Le plus important ici provient des ‘use case’, les retours d’expériences qui s’affichent, alors qu’en matière de base de données NoSQL, nous étions plutôt restés sur des projets qui tardaient à se montrer.

Ce qui ressort de ces expériences concrètes, c’est d’abord la rapidité de la base et sa haute disponibilité. Un premier cas d’usage positionne d’ailleurs Couchbase en cache. Un second porte sur l’identification d’une ID dans une session de vente liée à une très grosse base de données afin de reconnaître des profils individuels, avec une forte flexibilité dans le renseignement des attributs.

Le troisième scénario d’utilisation porte sur la capacité d’agrégation des données provenant de sources diverses – réseaux sociaux, blogs, bases clients, etc. – qui tirent profit de la flexibilité et de l’extensibilité du NoSQL, ainsi que de ses capacités de recherche ‘full text’. Quant au quatrième, il porte sur la capacité à stocker des données numériques de type métadonnées, articles, magazines, pages web, etc., pour un accès très rapide à l’information.

L’avenir est dans le mobile

S’appuyant sur JSON (JavaScript Object Notation), le format de données textuelles, qui débarque en natif sur les mobiles, Couchbase est la première société à porter la base de données NoSQL sur le mobile, avec Sync Gateway. Dans une stratégie de synchronisation de base de données dans le Cloud, développer et stocker sous JSon est d’autant plus intéressant que le format ne demande pas de traduction en relationnel.

En réalité, la start-up propose une solution DaaS (Data as a Service) qui, via JSon, permet de provisionner le mobile de manière presque instantanée avec des données provenant de la base NoSQL.

La gateway, d’une taille très réduite, supporte IOS, Android et REST/HTML5. Elle ouvre des perspectives importantes pour le développement – rapide par la présence native de données JSon – d’applications riches, qui tournent localement, avec une disponibilité des données tant en ligne que hors ligne avec jusqu’à des millions d’utilisateurs. La solution est encore en bêta.

Ayant levé 55 millions de dollars, Couchbase est présente aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Asie (Japon, Inde, et prochainement Chine). La société grossit rapidement – sa taille a été multipliée par quatre en 2013 -, et dispose de 150 employés, dont la moitié dédiée à l’ingénierie (le nombre d’ingénieurs qui se consacre au projet double chaque année).


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur