Slack et Atlassian s’associent pour contrer Microsoft Teams

CloudCollaborationLogiciels

Au gré d’un partenariat avec Atlassian, Slack met la main sur les IP de HipChat et de Stride. Ces deux services seront ensuite fermés en février prochain.

Slack et Atlassian ont décidé de faire front commun pour lutter face à la concurrence de Microsoft Teams, l’outil collaboratif de la firme de Redmond intégré à Office 365.

HipChat et Stride au coeur du partenariat

A cet effet, Slack indique, dans un billet de blog, avoir fait l’acquisition des IP de HipChat et de Stride de l’éditeur australien. Parallèlement, ce dernier prend une participation, dont le montant non divulgué est annoncé comme symbolique et stratégique.

Atlassian va également faciliter la migration depuis ses deux produits (HipChat et Stride) vers Slack. Il faut dire qu’ils seront fermés à compter du 15 février 2019. Ont également été rédigés des guides pas à pas sur la façon d’exporter des données utilisateur et de les transférer vers Slack.

Le partenariat entre les deux éditeurs se traduit aussi par des jonctions renforcées entre leurs produits respectifs.

L’éditeur basé à Sydney possède un certain nombre de produits, en particulier dans l’espace de productivité devops et en milieu de travail, avec notamment Trello, BitBucket, Jira et Confluence.

Hipchat et Stride consistent en des applications de productivité de workflow conçues pour les grandes entreprises.

HipChat avait été lancé en version bêta en 2009 (avant d’entrer dans l’escarcelle d’Atlassian en mars 2012), soit bien avant les débuts de Slack en 2013.

Faire front commun face à Microsoft Teams

Atlassian avait ensuite positionné Stride, qui a été lancé en septembre 2017, comme une évolution de Hipchat. A l’instar de Slack, le service en mode SaaS (software as a service) propose des fonctionnalités de conférence vidéo et audio et de suivi de projet.

Mais Stride n’a pas réussi à capter la part de marché escomptée face à des concurrents tels que la plate-forme Teams de Microsoft, Hangouts Chat de Google, Workplace de Facebook et Slack.

Par ailleurs, Microsoft a tout juste introduit une version de Teams gratuite pour les 135 millions de personnes qui sont abonnées à sa plate-forme Office 365.

Il s’agit d’une stratégie en mode freemium (socle gratuit) similaire à celle de Slack qui consiste à proposer une version gratuite de son service ainsi qu’une version payante. A noter que Stride fonctionne également de cette manière.

Une stratégie qui s’est avérée payante puisque le groupe dirigé par Stewart Butterfield revendique 500 000 équipes enregistrées, dont 70 000 comptes payants (paiement par utilisateur et par mois). En tout, ce sont 8 millions de personnes qui utilisent Slack chaque jour.

De son côté, Microsoft Teams lancé en mars 2017 se targue d’avoir une base d’utilisateurs composée de 200 000 organisations réparties dans 181 pays.

(Crédit photo : @Slack)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur