Snapdragon 845 : le nouveau monstre mobile de Qualcomm détaillé

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphones

Le Qualcomm Snapdragon 845 promet un saut de performances en calcul et graphique tout en commençant à intégrer les besoin en intelligence artificielle.

Si le Snapdragon 835 était le SoC (System on Chip) premium de Qualcomm cette année, le Snapdragon 845, qui lui succèdera, sera le modèle haut de gamme destiné aux terminaux mobiles premium de 2018.

Dans le cadre de son Snapdragon Technology Summit tenu à Maui (situé à Hawaï), Qualcomm a détaillé ce que sa future puce apportera à la prochaine génération de smartphones haut de gamme Android.

Concernant le processeur, on reste sur un CPU à 8 coeurs gravés en 10 nm (nanomètres) dans les fabs de Samsung. L’accent est mis sur plusieurs aspects pour apporter des améliorations dans les domaines clés de l’immersion, de l’IA, de la sécurité, de la connectivité et des performances.

L’aspect consommation électrique a également été mis en avant, le SoC devant consommer 30% de moins que son prédécesseur.

Le CPU intègre 4 coeurs Kryo 385 (succédant au Kryo 280 présent dans le Snapdragon 835) pour l’aspect performances. Dérivés du coeur Cortex-A75 d’ARM, ils sont cadencés jusqu’à 2,8 GHz (19% de plus que sur le Snapdragon 835) tandis que 4 autres coeurs (basés sur le Cortex-A55 et cadencés jusqu’à 1,8 GHz, sont là pour prendre en charge des tâches plus “légères”. Globalement, le fabricant de puces annonce une amélioration des performances de son SoC de 25% par rapport à la génération précédente. Un cache L3 partagé de 2 Mo vient s’ajouter au cache L2.

Taillé pour la réalité mixte

La puce abrite également le nouveau GPU Adreno 630, avec la promesse de “graphismes 30% plus rapides”, accompagné d’une efficacité énergétique accrue également de 30%. De quoi assurer un affichage 2K x 2K à 120 Hz, en phase avec les besoins requis pour des expériences AR et VR.

La vidéo n’est pas en reste puisque l’ISP (Image Signal Processor), l’IP du Soc qui gère les photos et les vidéos, supportera la captation vidéo en définition 4K à 60 ips (images par seconde) et jusqu’à 480 ips en 720p. Le HDR sur 10 bits est également de mise. Pour le volet photo, le mode rafale assure, lui, la prise de photos en 720p à 60 images par seconde.

Le Snapdragon 845 inclut également une nouvelle unité de traitement sécurisée (SPU) qui peut gérer le chiffrement, les paiements et l’authentification biométrique dans un sous-système isolé.

Concernant l’aspect cellulaire, la puce abrite le modem X20 LTE, avec à la clef une vitesse de téléchargement théorique pouvant atteindre les 1200 Mbps. Le Wi-Fi 802.11ad (à 60 GHz), appelé également WiGig, est aussi supporté. Il n’est pas destiné à supplanter le Wi-Fi 802.11ac mais sera exploité pour d’autres applications, pour connecter des périphériques d’affichage situés à proximité par exemple (grâce à sa bande passante de 4,6 Gbps sur une très faible distance).

Les tâches d’intelligence artificielle (IA) avec le support de TensorFlowLite de Google et Caffe2 de Facebook seront, elles, l’apanage du DSP Hexagon 685.

Le Snapdragon 845 devrait commencer à être livré dans les appareils au début de 2018.

Crédit photo : @Qualcomm

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur