Software Collections 1.1: Red Hat rapproche développement et DSI

CloudLogiciels

Testées, certifiées et supportées, les solutions de programmation du pack Red Hat Software Collections 1.1 sont également adaptées aux nouveaux usages, comme le cloud ou le big data.

Présentée en 2013 (voir à ce propos l’article « Avec Software Collections, Red Hat fait les yeux doux aux développeurs web »), l’offre Red Hat Software Collections passe aujourd’hui en version 1.1, avec toujours le même objectif : séduire les développeurs d’applications web métier.

Ce package comprend les langages de programmation suivants :

  • Ruby 1.9.3, avec Rails 3.2.8
  • Python 2.7 et 3.3
  • PHP 5.4 et 5.5
  • Perl 5.16.3
  • Node.js 0.10

Une liste identique à celle proposée avec la version 1.0 de cette offre, à un détail près : Ruby 2.0 et le framework Rails 4.0 sont maintenant accessibles en option. Nous notons également l’entrée en lice de PHP 5.5.

Des logiciels supplémentaires

Côté bases de données, nous retrouvons celles livrées avec Software Collections 1.0 : MariaDB 5.5, MySQL 5.5 et PostgreSQL 9.2. Toutefois, Red Hat ajoute aujourd’hui une offre NoSQL de nouvelle génération, MongoDB 2.4.

À noter, l’intégration de Thermostat 1.0, un outil qui permet de surveiller les différentes instances de Java fonctionnant sur une ferme de serveurs. Un ajout qui sera très utile pour ceux développant des applications JBoss.

Red Hat Software Collections 1.1 se penche aussi dorénavant sur la problématique des serveurs HTTP. À cet effet, deux offres sont proposées : le HTTP Server 2.4 de la Fondation Apache, et Nginx 1.4.4, ici livré dans une version préliminaire.

Pour la production…

Le choix opéré par Red Hat pour la mise au point de cette offre demeure assez conservateur. Pas de prise de risque ici, la firme ayant préféré adopter un ensemble limité à quelques valeurs sûres du marché. Mais il est vrai que l’éditeur vise ici avant tout les DSI travaillant sur des applications critiques.

« Red Hat Software collections permet de relier efficacement les équipes de développement et d’exploitation, explique Jim Totton, vice-président Platform Business Unit chez Red Hat. En créant un pont entre l’agilité des développeurs et la stabilité des environnements de production, Red Hat Software Collections permet aux applications d’atteindre une agilité accrue, tout en accélérant les cycles de développement et de déploiement, et ce, sans compromettre les systèmes et applications critiques avec des technologies non éprouvées, non testés et non prises en charge. »

Notez que chaque composant de l’offre Red Hat Software Collections profite d’un support technique de trois ans assuré par l’éditeur américain.

… mais aussi pour les nouveaux usages

Cet aspect conservateur n’empêche pas la société de se pencher sur de nouveaux usages, en particulier le cloud. Ainsi, le déploiement des applications réalisées à partir de cet ensemble pourra se faire en mode physique, virtuel ou cloud : différentes versions de l’OS Red Hat Enteprise Linux sont prises en charge, ainsi que l’offre PaaS OpenShift.

L’arrivée de MongoDB au sein de Software Collections est également un signe fort adressé aux développeurs. Cette solution NoSQL de nouvelle génération est en effet bien adaptée aux traitements de gros volumes d’informations, et donc au monde du Big Data.

Crédit photo : © Julien Eichinger – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les secrets de Java ?
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert des bases de données ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur