Start-up : une interface visuelle pour AWS, par MadeiraCloud

Cloud
Bull, cloud, numergy © Beboy - Fotolia.com

Vous rêvez d’une interface visuelle pour gérer votre plateforme AWS ? MadeiraCloud l’a fait et Sequoia Capital finance !

Imaginez – comme déjà 3000 utilisateurs l’ont fait dans 85 pays depuis moins d’un an que le produit existe – une interface simple qui affiche une vision graphique de vos plates-formes de cloud sur Amazon Web Services (AWS).

Cloud computing WYSIWYG web GUI

C’est ce que la start-up MadeiraCloud vous propose, un outil de monitoring et de gestion qui offre une représentation graphique de l’architecture déployée sur AWS et permet d’intervenir d’une manière très visuelle au niveau des composants de cette architecture. Notez que Madeira est le nom du principal affluant du fleuve Amazone…

MadeiraCloud a récemment annoncé le support de AWS Virtual Private Clouds.

L’un des principaux intérêts de cette solution est bien évidemment la représentation graphique de l’infrastructure. Mais c’est surtout que ce modèle visuel permet aux utilisateurs de s’affranchir en partie d’un langage souvent ésotérique imposé par Amazon et par les acteurs du cloud.

Un souffle nouveau qui vient de Chine

MadeiraCloud n’est pas le seul produit à identifier, représenter graphiquement et gérer une infrastructure de cloud. RightScale, ainsi que Enstratrius très récemment acquis par Dell, proposent des solutions concurrentes. En revanche, MadeiraCloud est certainement l’outil le mieux intégré à AWS. En dehors de la console d’administration AWS Console.

Visu d’un cloud AWS par MadeiraCloud

MadeiraCloud est une start-up chinoise basée à Pékin. Créée par Dan O’Prey, CEO, et Zhao Peng, CTO, elle a démarré avec environ 160 000 dollars apportés par des business angels. Elle vient d’ouvrir une antenne à San Francisco. C’est ce qui lui a permis d’être approchée par des investisseurs potentiels – une démarche autrement plus délicate sur le territoire chinois – jusqu’à séduire Sequoia Capital qui vient de lui permettre de lever 1,5 million de dollars en Series A, soit le capital d’amorçage destiné à s’implanter et se développer sur les Etats-Unis.

Visu de l’association cloud privé et cloud public

La start-up prévoit également de supporter d’autres plateformes de cloud que AWS… plus tard !

Crédit photo en une © Beboy – Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur