Stockage: Encore 2 ‘start-ups’ proposent de marier SAN et NAS

Réseaux

Elles s’appellent Nexsan et Reldata: leur ambition est d’apporter une solution mariant la technologie en réseau SAN de l’un avec la technologie NAS de l’autre

L’association ou combinaison des deux solutions de stockage, longtemps antinomiques, commence à se banaliser. Témoin, le rapprochement que doivent confirmer deux ‘startups’ -Nexsan et Reldata.

La solution de stockage de données en attachement serveur (NAS) de ce dernier -Reldata 9200 IP ‘Storage Gateway’- va communiquer via une passerelle SAN IP (réseau local de stockage) avec des disques ‘SATAboy array’ de Nexsan. Cette offre couplée sera proposée à 36.500 euros pour une capacité de stockage de 7 tera-octets. Selon Byte & Switch, ces deux partenaires cherchent à nouer des liens avec d’autres petits acteurs du marché. D’autres initiatives de rapprochement entre acteurs NAS et SAN ont déjà porté des fruits. Par exemple, celui d’ONStor qui s’est associé à 3PAR, Compellent et Xiotech, et même avec Nexsan pour ses petits serveurs lames SATA (SATAblafo). Reldata est née il y un peu plus d’un an de la fusion entre Reliable Data Technology et l’allemand Reldata Europe. Il y a quelques mois, cette ‘jeune pousse’ avait également signé un partenariat avec Dot Hill. Reldata définit ses équipements comme des ‘appliances’ de stockage et de réplication IP. Le système possède un interfaçage SCSI mais également la possibilité d’accéder à des volumes NAS tout en supportant une fonction d’amorçage (‘boot’)vers des réseaux SAN. Il génére également des images ‘snapshots’, est capable de restaurer des backup, avec fonction de recouvrement après sinistre (‘disaster recovery’). Ses passerelles fonctionneraient avec tous systèmes se connectant en ‘Fibre channel’ ou configuration SATA.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur