Stockage externe : l’Europe plie, malgré le succès des baies Flash

Data & StockageStockage

Le marché EMEA des systèmes de stockage externe d’entreprise est à la peine, mais le segment des baies flash (AFA) reste dynamique.

Dans la région Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA), les ventes de systèmes de stockage externe d’entreprise ont reculé de 8,5% à 1,7 milliard de dollars (-6,6% en euros) au deuxième trimestre 2020, comparé à la même période l’an dernier, rapporte IDC.

« Le marché EMEA souffre toujours de la baisse générale de l’activité provoquée par la pandémie de Covid-19. Mais les résultats on été légèrement meilleurs qu’au trimestre précédent », a déclaré Silvia Cosso, directrice associée de recherche chez IDC.

« Des différences géographiques persistent. » Les ventes ont progressé de 2,7% en dollars en Europe centrale et orientale, Afrique et Moyen-Orient (CEMA). Mais elles ont chuté de 12,4% (-10,6% en euros) en Europe de l’Ouest.

Malgré tout, des domaines de croissance existent.

Baies 100% flash

Profitant de l’engouement pour l’hyperconvergence (HCI), le segment des baies tout flash (all-flash arrays, AFA) est resté dynamique. Ses ventes ont progressé de 9% en dollars pour représenter 43,6% du marché du stockage externe, contre 36,6% un an plus tôt.

En revanche, les ventes d’équipements hybrides de stockage (hybrid flash arrays, HFA) ont chuté de plus de 20%. Mais elles représentent encore 37,4% du marché en valeur.

Quant aux ventes de baies de stockage sur disques durs uniquement (hard disk drives, HDD), elles ont reculé de 15% et ne représentent plus que 19% du marché.

Globalement, les investissements s’orientent vers les services cloud et des modèles de consommation à l’usage. Les principaux fournisseurs du secteur – Dell Technologies, HPE, NetApp, IBM, Hitachi…- sont présents sur ces marchés porteurs.

(crédit photo de une © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT