Stockage externe : résilience des baies flash dans la zone EMEA

Data & StockageStockage

Le marché européen du stockage externe peine à se relancer, malgré la croissance des ventes de baies tout flash (+ 7,9% au T3 2020) en EMEA.

Il n’y a pas de miracles, mais des raisons d’espérer pour les acteurs du stockage externe actifs dans la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA), selon IDC.

Dans la région, les ventes de systèmes de stockage externe ont reculé de 5,4% en dollars et de 10% en euros au troisième trimestre 2020, par rapport à la même période l’an dernier. La décroissance des ventes en Europe de l’ouest (-8,3% en dollars, -12,7% en euros) pèse sur l’ensemble de la zone, a relevé la société d’études active sur les marchés IT.

Mais un segment fait plus que résister.

45% du marché pour les baies flash

La demande de baies tout flash (all-flash arrays, AFA) reste élevée. Sur le trimestre, les ventes du segment ont ainsi augmenté de 7,9% en dollars, pour représenter 44,7% du marché en EMEA (45,5% pour la seule Europe de l’Ouest).

En revanche, les segments des baies flash hybrides (hybrid flash arrays, HFA) et des baies de stockage sur disques durs uniquement (hard disk drives, HDD), ont tous deux baissé d’environ 14% d’une année sur l’autre dans la zone EMEA.

Globalement, les entreprises orientent leurs investissements vers l’hyperconvergence (HCI) et les services cloud. Les 5 principaux fournisseurs mondiaux du stockage externe – Dell Technologies, HPE, NetApp, IBM, Hitachi – sont aussi présents sur ces marchés.

Le cabinet IDC perçoit des signes de reprise, mais reste prudent quant aux perspectives pour 2021. « Le multicloud, l’intérêt accru pour les modèles de consommation « en tant que service » et la nécessité de rapprocher l’infrastructure informatique de l’utilisateur final devraient pousser les investissements une fois que l’activité économique retrouvera des niveaux [d’avant crise] », a déclaré Silvia Cosso, directrice associée de recherche chez IDC.

(crédit photo : via Visualhunt.com / CC BY-ND)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT