Succès de l'iPad en France? Premier éléments de réponse

Cloud

L’AT Institute a tenté de mesurer le taux d’utilisation de l’iPad dans les jours qui ont suivi sa sortie en France. Résultat peu concluant pour le moment.

Si les ventes de l’iPad ont cartonné aux Etats-Unis, avec 2 millions d’exemplaires vendus en deux mois, la question reste en suspens pour la France où la tablette d’Apple est sortie le 28 mai dernier. C’est ce qu’a tenté d’évaluer l’AT Internet Institute.

Ne pouvant se fier aux données d’Apple qui ne communique que des chiffres de ventes mondiales, l’institut d’analyse a donc mesuré l’intérêt des internautes pour l’iPad en relevant leurs usages en ligne. L’AT Intitute a donc installé ses compteurs sur douze sites web français leader d’informations mais sans préciser les noms.

Il ressort que entre le 27 et le 28 mai (jour officiel de la disponibilité de la tablette), le taux de consultation des sites depuis l’iPad est passé de 0,04% des visites à 0,14%. Soit une progression de 250% confirmant un bon démarrage de l’objet même si la part des connexions reste anecdotique.

La tendance se confirme les jours qui suivent avant de retomber comme un soufflé. Les 29 et 30 mai, 0,31% des visites sur les sites partenaires de l’institut d’audience sont effectuées depuis des iPad. Mais leur part tombe autour de 0,16% les jours suivant jusqu’au 5 juin où les usages remontent à 0,33%. L’analyse de l’AT Institute s’arrête au 6 juin marqué par une légère baisse (0,30%).

Difficile d’en tirer des conclusions et encore moins des chiffres de ventes. Si un engouement certain se manifeste le jour de la sortie, l’effet boule de neige ne semble pas être à l’ordre du jour. Et les pics constatés deux jours durant à deux reprises correspondent en fait aux week-end, périodes de repos propice à la découverte de nouveaux outils numériques par le grand public. Pics quasiment équivalents d’une semaine à l’autre. L’iPad ne rencontrerait donc pas le même succès en France qu’outre Atlantique. Mais, à défaut des chiffres d’Apple, seul un suivi de l’analyse sur la durée pourra confirmer ou infirmer cette tendance. Rendez-vous pour la prochaine étude de l’AT Institute, donc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur