Sun et l’Unesco veulent promouvoir les technologies open source

Logiciels

Ces deux acteurs souhaitent mettre l’accent sur le format ODF.

Lors du WSIS Forum 09 (World Summit on the Information Society), l’Unesco et Sun Microsystems ont signé un accord dont le but sera de réduire la fracture numérique, au travers de la promotion et de l’utilisation de technologies open source.

Les deux parties s’engagent, par exemple, à promouvoir le format de fichiers ouvert ODF , utilisé entre autres par la suite bureautique OpenOffice.org. Un centre d’excellence sera créé à cet effet.

“Chez Sun, nous pensons que la dynamique de l’open sourceet sa capacité à amener les gens sur le réseau sont des faits incontestables. L’open sourcepeut aider les économies émergentes à stimuler l’innovation et à améliorer la vie de leurs concitoyens”, déclare Crawford Beveridge, vice-président exécutif et président, Europe, APAC (Asie/Pacifique) et marché émergeants pour Sun Microsystems. “Cet accord va aider les nations du monde entier à fournir des programmes d’ingénierie de premier plan qui n’auraient jamais été possibles sans la souplesse et la collaboration des technologiesopen source.”

Si cette initiative se doit d’être saluée, il convient de signaler qu’Oracle – qui vient de racheter Sun Microsystems – ne semble pas particulièrement enthousiaste à l’idée de devoir poursuivre le développement d’OpenOffice.org. Doit-on s’attendre à un revirement de la part du géant du monde des bases de données, ou Sun joue-t-il ici son va-tout, en multipliant les actions en faveur des logiciels libres ?

Lire également : Dossier : l’open source au centre de l’offre logicielle de Sun


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur