Sun propose un accès préliminaire à son hyper-viseur xVM Server

Réseaux

Le constructeur pose les jalons de sa future offre de virtualisation, encore élargie

D’ici à un mois, Sun proposera en téléchargement une version finale de sa future nouvelle offre de virtualisation, son ‘hyperviseur’ xVM server. L’information a été donnée sur un ‘blog’ par Steve Wilson, vice-président de la division xVM de Sun.

Comme ailleurs, cet hyperviseur doit permettre de faire fonctionner plusieurs systèmes d’exploitation sur une plate-forme système unique, ce qui conduit, entre autres avantages, à réduire le nombre de serveurs physiques.

L’offre xVM de Sun fonctionne sur des serveurs x86 ou x64, de Sun ou non, dotés de Windows, Linux ou Solaris. La nouvelle version attendue sera la 4è ‘release’ et la version finale dans les développements de l’hyperviseur xVM.

Pour mémoire, cette offre s’ajoute, chez Sun, à la VirtualBox déjà livrée et utilisée sur des postes clients “peu chargés”; elle s’ajoute également à VDI qui gère de larges ensembles de postes de travail virtuels; et s’ajoute encore à xVM Ops Center, une console de management de ‘datacenter’pour des environnements à la fois virtuels et physiques.

Le noyau de xVM Server a été rendu disponible comme sous-ensemble d’Open Solaris durant quelque temps.

Mais le produit est beaucoup plus qu’un hyperviseur nu“, écrit Steve Wilson. “Chaque copîe inclut un serveur Web embarqué qui lui permet d’être managé à distance via l’interface graphique d’un ‘browser’ Web ou via des interfaces API sur des services Web“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur